Femina Logo

Violon des mers du sud: Yilian Canizares nous endiable

Dans son CV Certes, elle est née à Cuba. Mais le conservatoire lui a prodigué les techniques de l’école russe du violon. Puis elle est venue étudier la musique en Suisse en 2000. Mixte des influences et des styles, aujourd’hui sa musique combine chant et virtuosités instrumentales dans une ambiance baignée des clairs obscurs de l’Amérique latine.

Dans son armoire Un doux mélange entre le classique et l’ethnique. Concrètement? «J’amène un côté tropical dans les codes de la mode européenne, une touche de couleur quelque part.» Pour les concerts, c’est toujours le même parfum qui l’accompagne, un Lancôme «envoûtant et apaisant», histoire de se mettre en condition.

Sur sa table de chevet Son compatriote musicien Pablo Milanés y rencontre Edith Piaf. «Une force dans les textes que je ne retrouve que rarement.» Elle voue un culte à Quentin Tarantino. Un univers très éloigné de sa personnalité. «C’est peut-être pour ça que je l’aime!»

Dans son agenda Un rituel: chaque matin, travailler des heures son violon. Yilian se consacre aussi à la spiritualité cubaine, l’autre rendez-vous de son quotidien. Et prend du temps pour parler aux ancêtres.

Rock déjanté: The Chikitas nous décapent

Dans leur CV Il ne leur a fallu qu’un après-midi de répétition pour comprendre qu’elles étaient faites pour écumer les scènes ensemble. C’était en 2011. Depuis, Lynn (à la guitare) et Saskia (à la batterie), 25 et 27 ans, titillent la société avec leurs textes. Ou expérimentent sans fin: jouer dans le noir, en soutien-gorge…

Dans leur armoire Pour Lynn, qui s’avoue «peu féminine, à la base», le trio jean/t-shirt/baskets tend à éclipser le décolleté. Avocate la journée, Saskia passe sans problème «du tailleur au legging qui colle», dans un dressing volontiers «schizo»!

Sur leur table de chevet Pêle-mêle, la Bible (Lynn), les Beatles, Radiohead, mais aussi un DVD de «Requiem for a dream» et ceux de David Cronenberg.

Dans leur agenda Retourner, un jour, à Fitzroy Street, Melbourne, dixit Lynn qui y aurait tout vécu. Saskia, fan de cuisine, va continuer à concocter «des trucs bizarres avec des restes improbables.»

Pop-folk mélodique: Aliose nous évade

Dans son CV Alizé Oswald, de son vrai nom. Sociologue de formation parce que amoureuse des autres. Fille de marin (d’où son prénom), familière des immensités, du large, des voyages, elle a toujours «besoin de voir loin». Il y a cinq ans, elle fonde Aliose avec son complice et compagnon Xavier.

Dans son armoire «Côté garde-robe, je n’ai pas l’impression d’être une vraie fille! Bref, pas tellement soucieuse de la mode.» Son look, ce serait plutôt «hippie, un peu sauvage». Et sans effets de style. «Parce que le naturel paie.»

Sur sa table de chevet Surtout des autobiographies, pour «se plonger dans des instants de vie». Des disques? «Avec le temps», de Leo Ferré, cohabite avec «T’es beau», de Pauline Croze. «J’adore sa voix, tout comme le double sens du texte.»

Dans son agenda Enchaîner les concerts, avec ce brin de superstition qui la suit depuis le début. «Avant la scène, je fais tout en triple. Comme embrasser trois fois mon partenaire.» Et penser à se ressourcer dans un de ces «espaces infinis» dont la terre a le secret et qui la fascinent.

Folk intimiste: Billie Bird nous berce

Dans son CV Elle a longtemps douté de son talent, au point de mettre un terme, à 19 ans, à sa première volée de concerts. Devenue prof, le désir de scène resurgit. Billie Bird était née. Chantait désormais en anglais. «Et tout est allé très vite.»

Dans son armoire «On dit que j’ai un look rockabilly au féminin.» Sans surprise, donc, pantalons slims et derbies noires règnent en maîtres. Sinon, un parfum fétiche? «Oui, mais je préfère garder ça pour moi. C’est trop intime…»

Sur sa table de chevet «Beloved», de Toni Morrison. «J’ai rencontré cette écrivaine lors d’une dédicace. C’est un livre incroyable, bien qu’assez dur.» Versant musique, le titre «Blue Monday» de New Order fait partie de sa mythologie personnelle. «Sans doute parce que c’est celui sur lequel j’ai le plus dansé.»

Dans son agenda La jeune femme de 31 ans continue de faire mûrir son style. «Avec les années, le son folk s’est enrichi de pop et de soul.» Et si le temps s’y prête, hop, une escapade à la plage de Cully pour son décor «relaxant».

1 / 2

Aliose nous évade.

© Pierre Albouy
Billie Bird chanteuse
2 / 2

Billie Bird nous berce.

© Darrin Vanselow

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Que faire pendant le temps libre? Inspirez-vous des coups de cœur loisirs, des repérages séries, des bonnes adresses, des idées voyages de Femina.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.