Femina Logo

fashion week

New York: une grand fête pour les 10 ans d'Alexander Wang

New York: une grand fête pour les 10 ans d'Alexander Wang
© AFP Photo/Don Emmert

Parmi les célébrités, Lady Gaga, Kanye West, Nicki Minaj, et la chanteuse et actrice Mary J. Blige.

La collection printemps-été 2016 de Wang, 31 ans, était un retour à ses sources «streetwear» avec notamment des sweats à capuche et de vastes tee-shirts, des blousons de pilote, du cuir, de la maille très large, du jeans effrangé et quelques pièces pyjama. Pour la première fois, le créateur avait intégré des hommes dans son défilé. Et des sweats à capuches étaient à vendre à l'entrée, avec le logo créé à l'occasion de ce 10e anniversaire «Do something» («fais quelque chose»).

A la fin, un film sur immense écran a retracé en accéléré sa carrière. «Quand j'ai eu l'idée de faire de la mode, je n'aurais jamais pensé que cela me conduirait si loin, si vite», a confié le créateur, qui est ensuite venu saluer, radieux, courant tout le long du podium comme à son habitude. Un rideau s'est alors ouvert, révélant, pour tous les invités au défilé, un vaste espace avec open bar, DJ et une demi-douzaine de danseuses de pole dancing. Un bloc de glace sculpté rappelait les raisons de la fête: «Wang10».

Les autres temps forts de cette troisième journée de la Fashion Week:

Lacoste en forme déjà olympique

La collection Lacoste était directement inspirée des JO de Rio en 2016, avec des assemblages de drapeaux sur des vêtements ultralégers, aux coupes inspirées par la géométrie des bannières.

«L'année prochaine, Lacoste habille l'équipe de France aux jeux Olympiques de Rio pour la parade et les remises de médailles, j'ai dessiné ça cette année, je me suis dit ce serait génial de faire une relation avec les JO en général (...) D'où l'idée de tous les drapeaux et les couleurs de tous les pays, mélangés de façon plus mode et moins uniforme», a expliqué le directeur artistique de la griffe, Felipe Oliveira Baptista.

Sa collection printemps-été 2016 était toute en légèreté de matières et en élégance sportive, faite de minirobes, joggings, mais aussi d'un costume orange pour l'homme, de vastes impers de nylon, et d'imprimés de drapeaux mélangés sur des polos, des minirobes, des pantalons et des blousons.

Altuzarra, basque et sophistiqué

Basque, sophistiquée et urbaine, la femme Altuzarra de l'été 2016 porte des espadrilles sans paille mais avec talon, et des matières brutes ou froissées, ornées de nacre ou d'alligator pour partir en soirée.

Difficile pour le créateur Joseph Altuzarra, dont la mère est sino-américaine et le père du Pays basque, de se plonger dans ses racines basques sans adopter la sandale favorite de Saint-Jean-de-Luz à Bilbao. «Je voulais faire une espadrille ... mais je voulais que la collection soit quand même très citadine et la paille fait toujours (...) un peu plage», a-t-il expliqué.

Exit donc la paille: son espadrille, en lin, cuir ou daim, garde ses lacets autour de la cheville ou le long du pied, mais elle revêt une semelle en cuir, et des talons hauts et affûtés. La femme Altuzarra la porte avec un charme très new-yorkais: un pantalon souple en lin bleu se voit rehaussé d'un top portefeuille en alligator couleur tabac, des boutons de nacre agrémentent ou recouvrent une robe, un sweater. Mis à part un ensemble orange vif très de saison, les couleurs sont douces et légères, du rouille au beige, blanc, bleu marine ou vert amazone. Une série de combi-pantalons en lin ou une robe en soie sont froissées mais sophistiquées et féminines.

Ces origines paternelles basques, «j'en suis très fier, c'est dans mon sang, ça fait partie de ce que je suis», insiste le créateur.

Hervé Léger fête ses 30 ans

Avec une collection de robes sexy et moulantes mais aussi des créations plus libres et dansantes, rehaussées de perles, de macramé, de clous et de brillants, Hervé Léger, propriété depuis 1998 du groupe Max Azria, a fêté samedi ses 30 ans d'existence. Le défilé présentait 60 modèles, 30 pour la collection printemps-été 2016, et 30 offrant une rétrospective des 30 années de la marque, rendue célèbre par ses robes «bandages» ultramoulantes en tissus stretch, et son travail des matières.

La nouvelle collection «offre bien plus que la robe 'bandage'», a souligné Lubov Azria, évoquant l'utilisation du macramé, du cuir, du jacquard, ou encore des perles. «Nous faisons aussi beaucoup plus de pièces sportwear», a-t-elle ajouté. Pour elle, la robe Hervé Léger est avant tout une affaire de «confiance en soi», pour se sentir «superbe, sans effort».

Dimanche 13 septembre 2015, la Fashion Week continue pour sa quatrième journée avec Victoria Beckham, Public School, Derek Lam, Diane Von Furstenberg, Prabal Gurung et un défilé mettant à l'honneur plusieurs jeunes mannequins handicapées, dont Madeline Stuart, jeune trisomique de 18 ans.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.