Femina Logo

tendances

Mode: les seniors triomphent sur les plus grands podiums

Mode triomphe seniors mannequins podiums fashion week

«Même si je suis frustré par le rythme trop lent auquel les choses changent, il est indéniable que l’obsession pour la jeunesse d’il y a 50 ans n’est plus la même aujourd’hui», explique le photographe Nick Knight. En 2016, l'actrice Lauren Hutton (alors âgée de 72 ans), défilait aux côtés de Gigi Hadid pour Bottega Veneta.

© Instagram mayemusk

Dernière Fashion Week à Milan, présentation des collections printemps-été 2019. Sur le catwalk Dolce & Gabbana, un casting hétéroclite met en valeur tous les âges et toutes les morphologies. En ouverture du show, la sublime Monica Bellucci 54 ans, suivie par Isabella Rossellini 66 ans et plusieurs tops models des années 80 et 90, comme Carla Bruni, Helena Christensen et Eva Herzigova.

Après quelques saisons de mannequins jeunes castés sur les réseaux, la marque revient à sa source d’inspiration: l’Italie et la famiglia. Il faut dire qu’elle joue depuis longtemps sur le mélange des générations dans ses campagnes de pub.

Des podiums aux réseaux

Certes, ce n’est pas la première fois que l’on voit défiler des modèles plus âgés. Jean Paul Gaultier, un des précurseurs, a toujours mis en avant l’extravagance et la diversité. Par ailleurs, si on présente surtout des célébrités à la notoriété établie, elles contribuent toutefois à changer l’image jeuniste du milieu de la mode. Les marques l’ont bien compris, puisque les seniors se pavanent aussi dans les campagnes de pub.

Ainsi, en 2014, Catherine Deneuve s’affichait pour Louis Vuitton et Charlotte Rampling pour Nars. Certes, soulignait dans Madame Figaro Magdalena Kondej, chef de recherche mode dans le cabinet de marketing Euromonitor International,

«certaines marques utilisent des mannequins seniors une saison, puis reviennent aux filles habituelles. Mais petit à petit, les choses changent. Après tout, 8% de la population a aujourd’hui plus de 65 ans, et ce pourcentage ne fera qu’augmenter.»

La preuve, plus récemment: Isabella Rossellini redevient le visage de Lancôme, alors qu’elle avait été lâchée dans les années 90 pour cause de limite d’âge!

A 97 ans, l'icône de la mode Iris Apfel sort son autobiographie

La fast fashion s’y met

Et les célébrités ne sont pas seules à s’imposer sur les publicités. Les marques de la fast fashion, comme Zara, Eram ou Mango, font également plus souvent appel à des mannequins affichant une cinquantaine radieuse. Les canons de beauté semblent ainsi de plus en plus en phase avec la réalité.

«Même si je suis frustré par le rythme trop lent auquel les choses changent, il est indéniable que l’obsession pour la jeunesse d’il y a 50 ans n’est plus la même aujourd’hui. Internet nous a permis de découvrir et de comprendre la mode autrement», expliquait, toujours pour Madame Figaro, le photographe Nick Knight.

Par ailleurs, une des stars d’Instagram, la journaliste et écrivaine Sophie Fontanel, arbore désormais sa chevelure blanche. Via le réseau, on a pu suivre ses aventures capillaires, de l’arrêt des teintures à la repousse immaculée; un cheminement qu’elle assume pleinement, contribuant à l’acceptation d’un des plus grands symboles du vieillissement; chez les femmes, mais aussi auprès des marques.

Ruth Bader Ginsburg, la juge qui rend fou Donald Trump

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.