Femina Logo

S'inspirer

Mode: 5 créateurs suisses à suivre au Design Days

Felix Doll Collection D Campaign

Bague carrée, jonc taillé en un cercle parfait, pavé aérien… les formes géométriques des bijoux unisexes signés Felix Doll évoquent la sculpture.

© Felix Doll

MDK - Miranda Kaloudis

Pour Miranda Kaloudis, fondatrice de la marque MDK, «tout est question d’innovations intelligentes». Basée à Zurich, la designer crée des accessoires en cuir imperméable et en tissus techniques. A la clé, des pièces multifonction comme son modèle de sac à dos PAN, qui se porte soit à la main, comme un cabas, soit à l’épaule ou encore en bandoulière. Ces créations fonctionnelles à l’esthétique avant-gardiste s’adaptent au quotidien des nomades urbains. Teinte dominante, le noir est utilisé comme un fil conducteur des collections de MDK, qui deviennent ainsi intemporelles.

© MDK - Miranda Kaloudis

Baba Studio

«Je ne suis pas dans la tendance, je m’inspire des femmes qui m’entourent», dixit Lorène Batchinsky, designer derrière la marque Baba Studio. Le jeune talent franco-suisse imagine en effet depuis peu des lignes féminines pour des femmes modernes et lookées. Créant d’abord pour ses proches, la diplômée du célèbre Studio Berçot développe rapidement l’ambition de proposer à toutes des vêtements polyvvalents, portables de jour comme de nuit. C’est tout l’esprit de Première collection. Cet assortiment à l’appellation franche et directe n’en reste pas moins subtil et raffiné. La gamme privilégie les volants, qui ornent chaque pièce d’une fantaisie un brin ibérique. Inspirée par ses voyages, la collection de Lorène est surtout familiale. Les broderies cousues main, comme le faisait sa grand-mère, insufflent une aura folk ukrainienne en rappel à ses origines. Et pourquoi Baba? C’est ainsi que la créatrice appelait son père, qui fut son premier fan.

© Baba Studio

Feel a Fil

«Le vêtement est bien souvent une histoire visuelle et on oublie qu’on le ressent aussi par notre peau», explique Selina Peyer, créatrice de la marque Feel a fil. Avec sa première collection de maille, elle tente une approche différente, empruntée à l’univers des malvoyants. Ayant eu des problèmes de vision à l’adolescence, elle a développé une sensibilité tactile avec les matières. «Si un vêtement est agréable à toucher et à porter, il crée une émotion. Ainsi, on le gardera plus longtemps. C’est ma façon d’aborder le développement durable.» Ses pulls aux motifs graphiques et aux multiples textures sont donc une invitation pour les yeux et les doigts. Afin d’aller jusqu’au bout de son concept, chaque couleur possède sa propre structure, comme un code. De cette façon, les personnes malvoyantes peuvent s’y retrouver. Quant aux étiquettes, les couleurs et les instructions y sont aussi indiquées en braille, «car un bon design ne devrait exclure personne», conclut-elle.

© Feel a Fil

Candice Delaune

«J’ai envie de surprendre par des modèles tout en simplicité, mais réalisés dans des matières nobles.» C’est le credo de la créatrice genevoise Candice Delaune. Après une formation en décors de théâtre, c’est vers la maroquinerie qu’elle se tourne. Sa marque propose des sacs à main en cuir et tissu ainsi que de petits accessoires, comme des pochettes ou des étuis à lunettes. Les lignes sobres et minimales sont rehaussées par des teintes fraîches qui reflètent la nature. Elle prône un travail fait main et en petite série: «Je travaille seule et je fais tout de A à Z.» Selon les envies des clients, elle adapte la couleur des cuirs ou les finitions. Des pièces uniques au look très contemporain.

© Candice Delaune

Felix Doll

Bague carrée, jonc taillé en un cercle parfait, pavé aérien… les formes géométriques des bijoux unisexes signés Felix Doll évoquent la sculpture. «L’objet doit être beau sur une table et doit être sublime sur le corps», nous dit le designer. Façonnés à la main par des artisans, au Népal, la collection est entièrement supervisée par le créateur, qui privilégie le dialogue avec son équipe et ses clients. Or, or rose, argent et argent noir sont les matières principales de ses créations. Enfin, le gaspillage est inexistant puisque les invendus sont récupérés, pour renaître sous une nouvelle forme.

Felix Doll
© Felix Doll

L’association Swiss Fashion Point promeut le design suisse via son showroom éphémère des Design Days. L’occasion de découvrir 29 designers alliant création et éthique ainsi que de participer à des conférences.

Swiss Fashion Point, Pavillon Sicli, Genève, du 26 au 29 septembre 2019.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina