Femina Logo

Les mannequins trop maigres ne pourront plus ni défiler ni poser dans l’Hexagone. Les députés de l’assemblée nationale française viennent d’adopter la nouvelle loi santé amendée, instituant ainsi deux articles clés pour lutter contre la promotion de l'anorexie. Une fois les décrets d'application mis en place, on ne devrait ainsi plus voir de modèles décharnés en une de magazines français ou sur des podiums de la Fashion Week parisienne...

Concrètement, la profession de mannequin sera soumise à la délivrance d'un certificat médical, indiquant notamment l’indice de masse corporelle (IMC), mais pas seulement (l'âge, le sexe, la morphologie et l'alimentation seront aussi pris en compte pour nuancer cet indice). Tout employeur qui ne respecterait pas la loi pourrait se voir infliger une amende allant jusqu'à 75 000 euros et 6 mois d'emprisonnement.

Tolérance zéro pour Photoshop

Autre changement: tout cliché où le modèle a été «photoshopé» devra obligatoirement porter la mention «photo retouchée».

Avant la France, plusieurs pays ont déjà pris des mesures pour lutter contre l'apologie de l'extrême maigreur dans la mode, comme l'Italie, le Chili, l'Espagne et la Belgique. Israël se base uniquement sur l'IMC: il est interdit de rercuter une mannequin affichant un IMC en-dessous de 18,5.

Le monde de la mode a-t-il reçu le message?

A lire aussi: Top trop maigre, la pub est censurée

Julien vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.