Femina Logo

Guerre en Ukraine

Fashion weeks: The show (must?) go on

Fashion weeks the show must go on IMAXTREE 3

En marge des shows, le soutien à la population ukrainienne est présent. À Milan, comme ailleurs, le bleu et le jaune prédominent.

© IMAXTREE

On a vu les premières actions se tenir à Milan, lorsque la guerre a commencé, le 24 février 2022. Giorgio Armani a pris le parti de faire un défilé sans musique, sa manière de marquer son respect pour le peuple ukrainien qui subit la guerre.

En marge des défilés, c’est aussi le début du soutien à l’Ukraine, une foule habillée en bleu et jaune ou un drapeau en main.

© IMAXTREE

Mais alors que la communauté internationale prend des sanctions envers la Russie, que font concrètement les marques de mode? Les shows doivent-ils continuer? N’est-ce pas indécent de parler de mode alors que des gens fuient leur pays ou meurent sous les bombes? Toutes ces questions se posent. Montrer son soutien sur les réseaux sociaux n’est peut-être pas suffisant. Les géants du luxe réagissent.

Soutien à l’Ukraine

En fin de semaine passée, LVMH, Kering, Hermès et Chanel décident de fermer temporairement leurs boutiques en Russie. Ils sont suivis par le groupe Prada, Richemont mais aussi H&M et le groupe Inditex (Zara). Cela représente des centaines de magasins et des milliers de collaboratrices et collaborateurs russes. Les dons pour aider les Ukrainiens affluent également: LVMH fait don de 5 millions d’euros au Comité international de la Croix-Rouge, Chanel de 2 millions à l’ONG Care et au Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU, Louis Vuitton un million pour l'Unicef.

Des initiatives à titre privé s’ajoutent à cela. Simon Jacquemus, Olivier Rousteing (Balmain) ou Isabel Marant se sont engagés à faire des dons. Et des mannequins comme Bella Hadid et Mica Argañaraz souhaitent reverser une partie de leurs revenus engendrés durant cette période.

Bien entendu, les shows continuent. Le point culminant a été atteint dimanche 6 mars 2022 lors du défilé Balenciaga. Le directeur artistique Demna Gvasalia, originaire de Géorgie, a présenté un show poignant: une vision de l’exil dans une tempête de neige. Glaçant. Lui-même a dû fuir la guerre dans son pays en 1993. Son défilé est une prise de position.

«C’est un hommage à l’intrépidité, à la résistance, et à la victoire de la paix et de l’amour.»

Pourvu que sa voix porte.

Au défilé de Balenciaga, des silhouettes sombres dans un décor de tempête de neige. © IMAXTREE

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Bruna vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E81: Comment aider nos proches vivant un burnout ou une dépression

Dans vos écouteurs

Podcast Tout va bien E80: L'utilité de l'EFT dans la gestion du stress

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné