Femina Logo

Quelle formation choisir?

Deux types d’études mènent aux nombreuses professions de la mode: les écoles supérieures (ES) et les hautes écoles spécialisées (HES). La formation dans une école supérieure est la première étape de formation dans la mode. Le titre obtenu est un certificat de capacité (CFC) de créateur-trice de vêtement ou de couturier(ère). Le CFC donne ensuite la possibilité aux diplômés de se perfectionner: maturité professionnelle, brevet fédéral de couture, attestation de costumier(ère).

Le précieux sésame permet aussi d’accéder aux études de Design Mode en HES, à la condition d’être titulaire d’une maturité professionnelle ou d’une maturité fédérale et de passer le concours d’entrée en amont. Orientée pratique, la formation repose sur la création d’un concept destiné à être commercialisé. Le titre obtenu, un bachelor, donne accès à un master en design mode.

Focus sur trois écoles

A Lausanne: Eracom, Ecole romande d’arts et communication

Filière: Créateur(trice) de vêtements, ES.
Particularités: Un apprentissage orienté sur la pratique, mettant en avant les techniques de couture pour exécuter des vêtements. L’école propose aussi un CFC de créateur(trice) de tissus.
Durée de formation: 3 ans.
Titre obtenu: CFC de créateur(trice) de vêtements ou CFC de créateur(trice) de tissus.
Portes ouvertes: Début décembre 2017.
Admissions: Du 7 décembre 2016 au 31 janvier 2017.
Conditions d’admission: Certificat de scolarité obligatoire. Le candidat est soumis à un test d’aptitudes et à un entretien individuel.

A Bâle: FHNW, Institute of Fashion Design

Filière: Doing Fashion, HES.
Particularités: La formation, en allemand, est axée sur une approche personnelle ainsi que sur le développement d’une signature expressive en tant que créateur de mode. Au 5e semestre, l’étudiant peut faire un stage en entreprise. La formation comprend un semestre supplémentaire offrant la possibilité d‘approfondir son travail personnel en vue du bachelor.
Durée de formation: 3 ans et demi.
Titre obtenu: Bachelor en design de mode.
Portes ouvertes: Les 11 et 13 janvier 2017.
Admissions: Sur concours d’entrée, jusqu’au 15 février 2017.
Conditions d’admission: Maturité fédérale ou professionnelle.

A Genève: HEAD, Haute Ecole d’art et de design

Filière: Design Mode, HES.
Particularités: Un enseignement influencé par l’art, le design et la culture contemporaine. L’étudiant apprend à développer des concepts sur un produit commercialisable. Un stage en entreprise est envisageable au 4e semestre.
Durée de formation: 3 ans.
Titre obtenu: Bachelor en design de mode.
Portes ouvertes: Les 20 et 21 janvier 2017.
Conditions d’admission: Maturité fédérale ou professionnelle.
Admissions: Sur concours d’entrée, jusqu’à mi-mars 2017.

#JeSuisUneFemmeFemina: le choix de Berivan Meyer

Suite de notre série d’articles dans le cadre de l’opération #JeSuisuneFemmeFemina. Aujourd’hui, la suggestion de Berivan Meyer, designer mode (Van Bery, Des Etoiles plein les yeux):

En Suisse, les métiers de la mode sont peu connus. Pourtant, il existe d’excellentes écoles. Il est important de se poser les bonnes questions et d’identifier l’orientation qu’on veut prendre (designer, modéliste, couturière…). Et profitez des journées Portes ouvertes des écoles pour récolter des informations. Il faut être prêt à s’investir à 100% et ça vaut le coup car c’est un beau métier!


A lire aussi:
Interview: Maddalena Di Meo, élue femme entrepreneure de l'année
Réaliser une pâte à choux ou un feuilletage: un Mooc pour apprentis pâtissiers
Mednat 2016: 4 écoles nous présentent leurs formations en vidéo

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.