Femina Logo

Bien vieillir

«Face yoga»: 10 minutes par jour, 10 ans de moins?

Face yoga 10 minutes par jour 10 ans de moins

Pratiquer régulièrement ces exercices dès 40 ans a des effets visibles sur la tonicité, voire dès 30-35 pour la prévention: plus on commence tôt, meilleurs sont les résultats.

© Getty Images/Miljan Živković

Gommer son double menton, remonter ses bajoues, avoir un teint éclatant pour, au final, paraître dix ans de moins? On a envie de signer tout de suite. Mais comme pour le sport et la remise en forme du corps, pas de résultats sans une discipline quasi quotidienne. Le face yoga, ou yoga du visage, remodèle les traits. Il est d’autant plus efficace qu’il s’inscrit dans un programme complet comprenant de la nutrition, la gestion des émotions, etc. À l’heure des bonnes résolutions, si on se motivait à prendre soin de soi de manière globale?

Installée dans les environs de Lausanne, Doris Oberholzer s’y est mise il y a huit ans après un burn-out sévère, jusqu’à en faire son activité principale. Elle s’est lancée en 2020, juste avant l’arrivée du Covid, avec un concept de coaching purement digital qui s’est avéré très judicieux au vu de la suite des événements.

FEMINA Comment avez-vous découvert le face yoga?
Doris Oberholzer Je cherchais pour moi-même une méthode holistique qui traite les différents facteurs amenant au vieillissement. Je voulais récupérer mon énergie et ma jeunesse après un de ces épisodes de vie qui nous marque physiquement, vous savez, quand on dit d’une personne «Elle a pris un coup de vieux»! Le face yoga, ou reprogrammation musculaire, développé par Fumiko Takatsu, une Japonaise vivant aux États-Unis, est l’un des trois piliers de ma méthode de «réjuvénation» naturelle. J’y ajoute l’entraînement mental, par la respiration, et l’activation des énergies, par l’acupression. Aujourd’hui, j’ai 60 ans, et je parais visiblement plus jeune qu’à 50.

Comment pouvez-vous mesurer de tels effets?
J’encourage mes clients à se prendre en photo avant le début du programme, de face et des deux côtés, puis à le faire régulièrement. Le remodelage est ainsi clairement visible, notamment sur le double menton ou la ride du lion. On peut également corriger une asymétrie. Il y a d’autres bienfaits moins visibles, comme l’amélioration de la posture, l’augmentation de la confiance en soi, une meilleure élocution. On peut commencer dès 30-35 ans, en prévention, 10 à 15 minutes par jour, par tranches de 5 minutes, pour une action qui va durer les quarante prochaines années.

De nombreux médecins dermatologues sont plus réservés quant aux effets sur les rides.
Nos approches et nos intérêts sont différents, je comprends. La médecine occidentale a tendance à traiter les symptômes, alors que la médecine orientale cherche la cause. Si on ne les stimule pas, les muscles du visage fondent et deviennent flasques, vous en avez peut-être fait l’expérience sur votre corps si vous avez été immobilisée longtemps après un accident. Si on arrive à remuscler un biceps ou un abdo, il n’y a aucune raison physiologique que cela ne fonctionne pas avec les 65 muscles du visage. La peau est comme une feuille, multicouche, posée sur le muscle. Si celui-ci est relâché, et c’est le cas dès 45 ans, vous pouvez mettre toutes les crèmes du monde, vous n’obtiendrez pas le résultat espéré.

Vous travaillez également sur la nutrition?
Oui, car même en ayant une alimentation équilibrée, bio, etc., après 40 ans, on n’arrive pas à combler la perte du potentiel de régénération cellulaire. La prise de compléments alimentaires, notamment d’antioxydants et d’hydrolysat de collagène, permet d’améliorer le renouvellement cellulaire et d’avoir plus de vitalité. On sent les bénéfices dans son corps tout entier, pas seulement sur le visage.

En plus de ses programmes d’accompagnement personnel, Doris Oberholzer offre régulièrement des exercices gratuits pour remodeler le visage sur ses réseaux sociaux.

Pour aller plus loin: deux livres autour du vieillissement

David Sinclair est une sommité dans le monde de la génétique, professeur à Harvard, identifié comme l’une des 100 personnalités les plus influentes du monde par le magazine Time en 2014. Dans son livre, un best-seller traduit en 19 langues, il explique sa vision du vieillissement non pas comme un fait mais une maladie qu’on peut traiter. Lui-même compte bien devenir centenaire et en bonne santé, dans un monde révolutionné!

«Pourquoi nous vieillissons – et pourquoi ce n’est pas une fatalité», David A. Sinclair, Éditions Quanto

© DR

Le docteur Daniel Dufour a pratiqué une médecine holistique durant quarante ans, notamment à Genève, après avoir été chirurgien dans des zones de guerre. Auteur de nombreux livres de développement personnel, sur la résilience ou la blessure d’abandon, il compile ici ses dernières réflexions (il est décédé en avril 2021) autour du vieillissement, qui n’est plus une fatalité grâce aux dernières découvertes scientifiques rejoignant des savoirs millénaires.

«Vieillir est-il inéluctable?» Daniel Dufour, Éditions de l’Homme

© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Valérie vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E83: Comment éviter que les écrans impactent notre humeur

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné