Femina Logo

Parce que c’est la Bretagne est le berceau de la thalasso

Il suffit de penser à l’étymologie pour se rappeler que si le thermalisme date de l’Antiquité, le mot thalassothérapie, qui signifie soigner par la mer, a été inventé en 1865 seulement. Le premier institut d’Europe a ouvert en 1894 à Roscoff, en Bretagne, à l’initiative de Louis-Eugène Bagot, médecin spécialisé dans la climatologie. Emballement d’algues, douches sous-marines, drainage marin et bains jets, associés à l’air iodé, sont salutaires dans la prévention et le traitement de nombreuses pathologies, du stress aux rhumatismes. Et quoi de mieux que Saint-Malo et ses Thermes pour l'expérimenter, eux qui ont déposé le nom de domaine thalassotherapie pour rassembler leurs activités!

Parce que ce n’est pas si loin

«On a tous dans le cœur des vacances à Saint-Malo…» chantait Laurent Voulzy il y a fort longtemps dans sa «Rock Collection». Si la cité corsaire paraît au bout de la France, ce n’est pas non plus Ouessant. Easyjet propose des vols directs de Genève à Nantes où vous pourrez ensuite louer une voiture pour être mobile pour le reste de votre séjour. Saint-Malo est à deux heures de route. Air France vous transporte à Rennes via Paris. Par ailleurs, si vous logez aux Thermes de Saint-Malo, une navette viendra vous chercher à l’aéroport pour 50 € (env. 55 fr.), trajet 1 heure.

Parce que ce n’est pas si cher

Le choix des cures est quasi illimité, du court séjour à la semaine complète, avec 3 ou 4 soins par jour, ou un seul à la carte. Minceur, détox, harmonie, tout est possible, pour tous les budgets. De même pour l’hébergement. Si le must reste de loger au Grand Hôtel des Thermes, ne serait-ce que pour prendre son petit-déjeuner (royal) en peignoir, la famille propriétaire depuis 1981 possède un parc hôtelier intéressant allant du 3 au 5 étoiles, ainsi que des résidences. Au Grand Hôtel, la chambre en demi-pension commence à 189 € (env. 205 fr.). De passage uniquement, vous pouvez accéder au spa, à la thalasso ou au parcours Aquatonic pour un programme découverte d’une demi-journée dès 70 € (env. 76 fr.).

Parce que la nourriture y est à tomber

Encore un argument de taille en faveur de la Bretagne: tous les produits de la mer sont frais du jour, filets de poisson, huîtres, oursins, c’est la fête de la poiscaille! Parfait pour perdre un peu de poids, si l’on fait l’impasse sur le pain tartiné de beurre salé avant les repas. Les crêpes et les galettes font aussi partie du patrimoine local. Vous en trouverez à tous les coins de rue, au caramel, au saumon, aux coquilles Saint-Jacques avec fondue de poireaux. Après une longue marche en bord de mer, on aurait tort de s’en priver. Notre adresse coup de cœur: La Licorne, Intramuros.

Parce que le décor est magique

Ne croyez pas ceux qui vous disent qu’il pleut tout le temps en Bretagne. Cela fait beaucoup rires les Malouins (habitants de Saint-Malo), qui arborent souvent un bronzage de plaisancier! Les longues plages du Sillon et de Rochebonne offrent des promenades sans fin accompagnées du cri des goélands. Les grandes marées y sont spectaculaires, les vagues venant lécher les immeubles à mi-hauteur malgré les pieux en bois faisant office de brise-lames. Balayée par des vents vivifiants, la région se prête aussi particulièrement aux sports nautiques, kitesurf, char à voile, planche à voile, plongée (la baie cache des centaines d’épaves). Et si cela fait partie de votre bucket list, le Mont Saint-Michel est à seulement 55 km… Promenez-vous le nez en l’air le long de la plage ou dans la vieille ville (appelée Intramuros), vous ne trouverez pas une seule maison moche!

Parce que vous serez aux petits soins, même avec bébé

La puissance de l’océan n’en fait pas un lieu de villégiature très reposant avec des enfants, ils feront néanmoins de magnifiques châteaux de sable à marée basse. Côté thalasso, les Thermes sont tout à fait kids friendly. A la carte des séjours, escapade Maman/Bébé propose aux jeunes mamans un programme de remise en forme ciblé pendant que des puéricultrices agréées gardent les petits de 2 mois à 6 ans. Le club enfants de 120 m2 est tout confort, avec chambres pour les siestes, repas, jeux etc.

Parce que c’est écologique

Avec ses 5000 m2, ses 6 piscines et ses 80 cabines, on peut se demander si toute cette eau nécessaire au fonctionnement des Thermes n’est pas une aberration écologique. Renseignements pris, c’est tout le contraire. L’eau de mer est puisée au large, filtrée dans un bassin de décantation, puis rejetée à la mer après usage. Elle est utilisée telle quelle dans les baignoires, les piscines, recyclées pour rincer les emballements d’algues. Elle ne contient pas d’autres produits à part quelques huiles essentielles. Son rejet n’est donc pas dommageable pour l’écosystème. La baie de Saint-Malo compte 2500 espèces d’algues. Les laminaires utilisées dans les soins sont récoltées à la main et micronisées. Le centre est un gros employeur de la région et le personnel ne semble pas y être malheureux puisqu’ils sont nombreux à revendiquer 20 ans de fidélité!

Parce que vous apprendrez plein de choses

La partie Intramuros doit son nom aux deux kilomètres de remparts qui l’entourent et qu’on peut parcourir à pied, appareil photo au poing. On y voit au loin les forts qui ont fait l’histoire de la ville. Le Fort National se visite à pied à marée basse, tandis que le Petit Bé, construit par Vauban au XVIIe siècle, se dessine au loin. Plus près du rivage, le Grand Bé, qui devient presqu’île également à marée basse, abrite le tombeau de Chateaubriand. L’écrivain, célébrité locale et universelle, y naquit en 1768. Jacques Cartier, découvreur du Canada en 1534, est un autre malouin historique, tout comme Robert Surcouf, marin, corsaire, puis armateur, mort en 1827. La cathédrale Saint-Vincent mérite aussi que vous passiez y allumer une bougie et admirer sa restauration. La ville a en effet été détruite à 80% par les bombardements en 1944.

Parce que vous allez en ramener la marinière parfaite

Les boutiques de souvenirs se suivent et se ressemblent dans les ruelles Intramuros. Vous ne résisterez sans doute pas à l’appel de la marinière, ou du traditionnel ciré jaune - voire bleu marine. Les bols à oreilles portant votre prénom font aussi partie des grands classiques, comme les boîtes de palets bretons et les pots de caramel au beurre salé. On a trouvé plus original: les oeufs de mouettes, friandises vendues en sachets comme les caramels, les maquettes de voilier dans une bouteille, ou encore des livres pour enfants avec des phares à construire en papier plié!

Parce que vous y croiserez peut-être des stars

Le Grand Hôtel des Thermes a été construit en 1880 et conserve par certains détails son charme Belle Epoque. La haute société du début du XXe siècle aimait y séjourner, c’est d’ailleurs de cette villégiature qu’est née l’expression «la tournée des grands ducs»: ces messieurs dames passaient trois mois à se prélasser du Touquet à Biarritz dans les plus beaux palaces de la côte. Aujourd’hui encore acteurs et chanteurs viennent y chercher un peu de tranquillité, se baladant sur la plage en toute simplicité comme n’importe quel quidam! Comme Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit paparazzés par Voici!


A lire aussi:
Nos bonnes adresses dans l’Aveyron (France)
Bordeaux et le plaisir des sens
Sur l'île d'Aruba, on nage parmi les flamands roses

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

À la recherche d'un nouveau souffle pour votre allure ou votre maison? Toutes les tendances mode, beauté, déco pour inspirer votre quotidien!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.