Femina Logo

Chronique sexe

Femme Fontaine, entre stimulation de la zone G et jets de plaisir

Femme Fontaine, entre stimulation de la zone G et jets de plaisir

«L’activité sexuelle ayant comme un effet diurétique, les recherches font état de ce type d’éjaculat comme d’une «urine purifiée».» - Romy Siegrist

© PETITES LUXURES

Généralement accolé au terme de «femme», fontaine désigne donc la capacité de faire jaillir un précieux liquide d’un corps, souvent femelle. En anglais, cet élixir a un nom précis: squirt. à noter que l’acte de squirter est aussi possible pour les corps mâles, et finalement pour tout corps, puisqu’il s’agit d’une production de liquide par les glandes para-urétrales et/ou issu de la vessie.

L’activité sexuelle ayant comme un effet diurétique, les recherches font état de ce type d’éjaculat comme d’une «urine purifiée». Cette capacité à faire jaillir ce liquide, qui sinon se concentre dans la vessie (voyez comme le pipi post-rapport est souvent clair), s’apprend, s’entraîne. Il faut dire que quelques lettres seulement séparent le squirt des squats…

Une intensité qui peut éclabousser

Savoir parfois transmis de manière intergénérationnelle entre femmes, comme le témoigne le documentaire L’eau sacrée d’Olivier Jourdain, tourné au Rwanda et sorti en 2016, la capacité à faire jaillir se distingue de la capacité à jouir. Éjaculation, plaisir et orgasme sont distincts, même s’ils fricotent régulièrement ensemble.

Pour les personnes ayant une vulve et un vagin, une stimulation de la zone G est de mise, ô marquise.

Des pressions et circonvolutions appuyées sur ce petit coussin à la texture légèrement striée par deux phalanges d’un ou deux doigts enthousiastes, en plus d’avoir des chances d’envoyer la personne côtoyer les anges (du 7e ciel), feront progressivement ressentir le besoin de se vider: au lieu de se retenir, il faut lâcher, pousser (pour le coup, ça rappelle les squats – ou l’accouchement).

Nous avons entendu dire que l’intensité du jet, qui diffère d’une fois à l’autre – parfois simplement ça coule –empêcherait cependant à certaines et certains partenaires de dire «fontaine, je ne boirai pas de ton eau»… Aux visages éblouis face au jaillissement se succèdent parfois des bouilles éclaboussées, que les linges éponges à portée de main placés sous les corps enjoués essuieront délicatement.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E81: Comment aider nos proches vivant un burnout ou une dépression

Dans vos écouteurs

Podcast Tout va bien E80: L'utilité de l'EFT dans la gestion du stress

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné