Femina Logo

La question

Un partenaire d’un soir m’a dit récemment: «C’est trop gentil pour moi, il me faut quelque chose de moins gentil», pour expliquer le fait qu’il a momentanément perdu son érection. Je dois dire que cela m’a fait froid dans le dos. Que voulait-il bien dire? [Miriam, 20 ans]

La réponse

Pas de panique! Sur le moment, vous avez pu mal le vivre car ces mots ont pu résonner comme une critique, comme une demande de «prouesses» qui a engendré une pression en vous, ou bien une référence à une sexualité que vous avez imaginée comme déviante ou effrayante.

Dans le premier cas, dites-vous qu’il s’est senti libre d’exprimer son besoin, ce qui est plutôt un compliment. Selon lui, vous étiez à même de comprendre et d’accueillir sa préférence (et ne pas pathologiser sa perte de vigueur). En revanche, selon le ton et la manière de l’exprimer, je comprends que vous ayez pu l’entendre comme un reproche ou ressentir de l’impuissance. Une telle phrase peut avoir un effet paralysant selon son contexte.

Dans tous les cas, il est intéressant d’explorer ce qui constitue, pour telle personne, quelque chose de «moins gentil»: des paroles explicites, un toucher plus appuyé, des morsures, le fait de tirer un peu les cheveux, prendre le dessus? Passer d’une ambiance caressante (par ex massages doux) à un registre plus sexuel? Un rapport qui évoque davantage la pornographie (sans affect et centré sur le génital)? Des actes qui sortent de l’ordinaire? Avec un partenaire d’un soir, difficile de savoir ce qui fait partie de son «ordinaire» ou pas. D’où l’avantage de construire à deux une relation sur la durée, permettant d‘élaborer un érotisme partagé ensemble.


A lire aussi:
Une sexualité plus directe n’est pas pour me déplaire
Infertilité masculine, que dit la médecine?
Vidéo: Tom Hardy agacé qu’on lui parle de sa sexualité


Allez chercher en vous pourquoi cette évocation a suscité un dégoût ou une angoisse, car c’est la part qui vous appartient: vos souvenirs, vos références, vos peurs, vos représentations d’une sexualité plus «hard». En ce qui le concerne, gardez à l’esprit que la sexualité masculine est complexe: il «doit» maintenir son érection tout en contrôlant son réflexe éjaculatoire, donc atteindre la juste dose d’excitation… tout ça dès le premier soir avec une partenaire à laquelle il a sans doute envie de plaire. Ce n’est pas une mince affaire pour lui non plus. Patience.

Notre experte

Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.