Femina Logo

place à l'action

Renoncer à ses rêves? Plus jamais!

Renoncer à ses rêves? Plus jamais!

«La notion de «bon moment» est extrêmement subjective et, très souvent, c’est en fait une excuse pour ne pas se lancer», notent Delphine Luginbuhl et Aurélie Pennel.

© iStock

Moins d’un mois pour changer le cours de son existence? C’est ce que propose Delphine Luginbuhl, ingénieure et diplômée en psychologie et Aurélie Pennel, diplômée en management, à travers leur dernier ouvrage, «J’arrête de renoncer à mes rêves». Le but de leur méthode: nous aider à mettre un terme aux hésitations qui nous font perdre du temps et, souvent, nous empêchent d’écouter les désirs profonds qui sommeillent en nous. Avant de passer à l’action et de démarrer sa to-do liste, passage en revue des étapes qui permettront aux rêves enfouis d’éclore enfin.

FEMINA Dans votre livre, «J’arrête de renoncer à mes rêves», vous insistez sur l’importance de coucher sur le papier les choses que l’on aimerait changer dans sa vie. Pourquoi cette étape est-elle essentielle?
Delphine Luginbuhl et Aurélie Pennel Prendre le temps de poser par écrit ses aspirations a un double avantage. Tout d’abord, cela permet de mettre de l’ordre dans ses pensées et de clarifier son projet, limitant ainsi les risques de gaspiller son énergie. D’autre part, le résultat de ces écrits pourra s’avérer une ressource bien utile face aux difficultés: en nous rappelant les raisons qui nous ont fait démarrer notre projet, nous trouverons plus facilement la force de surmonter les épreuves.

Rappelons-nous tout de même la phrase du journaliste et philosophe Alain: «l’important dans l’action, c’est de s’y mettre».

Coucher les choses sur le papier ne doit pas devenir un prétexte pour procrastiner. Il n’est pas ici question d’attendre que tout soit parfaitement formalisé pour se lancer, juste d’avoir quelques lignes directrices.

Existe-t-il des personnes qui n’ont pas de rêve?
Avant toute chose, il n’y a aucune injonction au rêve! Si vous êtes parfaitement épanoui… profitez-en, tout simplement! Si cela n’est pas le cas, peut-être placez-vous trop d’enjeux derrière ce terme de rêve. Demandez-vous alors quelles sont vos envies, vos aspirations, les projets que vous aimeriez réaliser. Il est possible que, malgré tous vos efforts, vous vous sentiez dans l’impasse. Il peut alors être pertinent de vous faire accompagner par un professionnel.

Et au contraire, comment procéder si la liste de nos projets est beaucoup trop longue?
Dans ce cas, posez-vous la question suivante: qu’est-ce qui sera le plus épanouissant pour vous? Vous consacrer corps et âme à un gros projet ou vous investir dans une multitude de projets différents, que vous ne mènerez pas tous à bien, mais qui seront tous exaltants?

La réponse n’appartient qu’à vous. Le plus dur sera parfois d’accepter le regard des autres. À la question «Et alors, tu en es où sur ton projet de livre sur un régime à base de petits pois?», il faudra apprendre à répondre en gardant la tête haute «nulle part, ces deux derniers mois je me suis plutôt consacré à la découverte d’un nouveau logiciel de retouche photo, mais j’y reviendrai dès que j’aurai fini mon stage d’hypnose de rue».

Comment savoir s’il vaut la peine ou non de poursuivre un rêve?
La première chose à faire est d’écouter votre intuition et de vous faire confiance. C’est souvent la peur qui nous empêche d’agir et elle n’est pas bonne conseillère!

Posez-vous alors les questions suivantes: est-ce que la réalisation de ce rêve sera source d’épanouissement? Est-ce que je doute pour de bonnes raisons?

Pour démêler tout cela, le fait d’avoir posé par écrit les raisons qui vous ont fait démarrer votre projet pourra vous aider. Parler de votre projet à votre entourage pourra vous permettre de l’aborder sous des angles différents et de prendre du recul.

Concrètement, comment remplacer une croyance limitante par une affirmation positive qui nous aide à avancer?
Lorsque vous identifiez une croyance limitante, prenez le temps d’élaborer une croyance positive par laquelle vous allez pouvoir la remplacer. Par exemple, remplacez la croyance «Je n’ai jamais le temps de faire tout ce qu’il faudrait que je fasse» par «Je me débrouille toujours pour faire ce qui est essentiel pour moi».

Dès que votre croyance limitante surgit, substituez-lui consciemment votre nouveau mantra, encore et encore, jusqu’à ce que votre cerveau s’en charge de lui-même.

De quelle façon contourner l'habituel «ce n'est pas le bon moment pour se lancer»?
La notion de «bon moment» est extrêmement subjective et, très souvent, c’est en fait une excuse pour ne pas se lancer. Certaines personnes se disent qu’elles se mettront à leur compte quand leurs enfants auront grandi et qu’elles auront moins de pression financière, tandis que d’autres font au contraire le choix de se lancer avec des enfants en bas âge, pour être plus libres de leurs horaires de travail.

Nous vous suggérons ici de renverser la question: «quel serait le bon moment pour se lancer?» Selon la réponse, vous verrez s’il est pertinent d’attendre un moment précis ou si cette notion de «bon moment» cache autre chose (peur de l’échec, aversion à la perte, etc.)

Est-il important d’impliquer ses proches dans son rêve?

Pour plusieurs raisons, être bien entouré lorsque l’on souhaite réaliser un rêve est un atout. Votre entourage est le plus à même de challenger vos idées de manière constructive, de vous apporter un soutien moral face aux difficultés, d’entretenir votre motivation, etc.

Cependant, il est tout à fait possible que vous ressentiez parfois le besoin de vous retrouver face à vous-même, ne serait-ce que pour vous libérer des projections de votre famille, de vos amis qui peuvent parfois, sous couvert de bonnes intentions et avec l’envie de vous protéger, vous freiner dans la réalisation de vos projets.

Que manque-t-on si on renonce à ses rêves?

On risque de ne pas s’épanouir et de le regretter lorsqu’il sera trop tard…

Delphine Luginbuhl et Aurélie Pennel, «J’arrête de renoncer à mes rêves», Éditions Eyrolles, 208 pages.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina