Femina Logo

psycho

Bien-être: 5 idées pour se réapproprier (et ralentir) notre temps

Lart de suspendre le temps bien etre ralentir pedram shojai

«Lorsque nous perdons conscience du temps, notre santé décline. Nous aimerions alors avoir encore le temps de rattraper nos erreurs. Le temps est notre bien le plus cher, et c'est le cadeau le plus précieux que la vie nous ait fait.» - Pedram Shojai

© DR

Nous sommes les lapins blancs d'Alice au Pays des Merveilles. Jour après jour, nous courons, montre en main, sans vraiment savoir pourquoi. On répète sans cesse qu'on n'a «pas le temps», persuadés de progresser vers un instant de paix bien mérité. Mais celui-ci finit-il vraiment par arriver? Et où part-il, ce temps que la technologie moderne était sensée nous faire gagner? Mystère. Si seulement nous possédions le même petit collier qu'Hermione Granger, capable de remonter le temps: sans doute en abuserions nous au point de rallonger chaque jour d'au moins dix heures (une heure pour faire du yoga, une autre pour lire, six pour dormir...).

Constatant ce rythme frénétique, le docteur Pedram Shojai s'est penché sur la question: au-travers de son ouvrage, «L'art de suspendre le temps», ce maître de qi gong chinois, ordonné moine au ministère du Dragon jaune, propose une sorte de formule magique, une série d'exercices destinés à nous apprendre à façonner, contrôler et optimiser le temps qui nous est donné. Pas question de le gaspiller: chaque instant que nous considérions «perdu» peut être rattrapé et chaque pensée menant au surmenage est réévaluée.

«Nous sommes trop fatigués pour réfléchir, trop connectés pour nos concentrer, et cela nuit à notre efficacité. Nous culpabilisons parce que nous ne passons pas suffisamment de temps auprès de ceux que nous aimons, estime l'auteur. [...] Lorsque nous perdons conscience du temps, notre santé décline. Nous aimerions alors avoir encore le temps de rattraper nos erreurs. Le temps est notre bien le plus cher, et c'est le cadeau le plus précieux que la vie nous ait fait.»

Au fil d'un «gong» de cent jours (un défi constitué de 100 exercices pratiques à réaliser quotidiennement), Pedram Shojai veut nous apprendre à apprécier chaque seconde, afin de s'empêcher de perdre la moindre miette de notre vie.

Nous avons testé quelques-unes de ses astuces, et tout d'un coup, le temps nous apparaît comme un ami, quelque chose de subtilement façonnable, qu'il est de notre responsabilité d'apprendre à maîtriser. Si vous courez après le sablier qui s'écoule, on vous conseille ce livre: il sera votre compagnon de route, un rappel essentiel, qui vous remettra sans doute les pendules à l'heure.

Bien-être: 5 réflexes pour se sentir moins stressé au quotidien

1. Optimiser le temps passé en voiture

Ah, les bouchons (ou les interminables trajets de train)! Quel temps perdu, n'est-ce pas? Nous sommes bien nombreux à passer une multitude de coups de fil, durant ces instants d'immobilité, ou à pianoter nerveusement sur le clavier de l'ordinateur. Si seulement on pouvait y être en un battement de cils...

L'exercice: Pedram Shojai conseille tout simplement de dédier ces minutes d'attente... à quelque chose d'utile! Ecouter un livre audio (tiens, ce roman policier qui traîne sur votre table de nuit depuis un mois!), découvrir un podcast, apprendre une nouvelle langue en écoutant des cours enregistrés: imaginez un peu tout ce que vous pourriez apprendre, en ces vingt minutes d'accordéon sur l'autoroute!

«Choisir de ralentir»: 5 conseils pour retrouver le temps de vivre

2. Faire l'amour lentement

Il vous arrive de déplorer la rapidité et le manque de sensualité de leurs rapports sexuels? Qu'il s'agisse de fatigue, d'habitude, ou d'une crainte de confier ses désirs à l'être aimé, de nombreuses personnes se retrouvent enlisés dans un rythme qui ne les satisfait plus totalement.

L'exercice: Réservez une plage horaire destinée à tenter le sexe tantrique: focalisée sur l'exploration et le lâcher-prise davantage que sur la course à l'orgasme, cette méthode peut être pratiquée de différentes façons (et on peut simplement s'en inspirer pour ré-apprendre à prendre notre temps!). Ainsi que l'explique l'auteur: «pour faire l'amour, il faut suspendre le temps. Il faut privilégier son système nerveux paralymphatique pour parvenir à un état plus détendu qui est celui dans lequel nous guérissons, digérons, récupérons, et aussi, celui qui nous permet d'ouvrir les vannes de la sensualité.»

Augmenter son plaisir grâce au sexe tantrique: comment se lancer?

3. Expérimenter le «farniente»

Nos to-do listes s'allongent, si bien qu'il nous est impossible de nous asseoir sur une chaise sans penser aux corvées inachevées...

L'exercice: Afin de s'approcher le plus possible de la pratique du «rien faire», l'auteur nous conseille de choisir une activité simple (se préparer un thé, par exemple) et se concentrer uniquement sur celle-ci. On se demandera «Que suis-je en train de faire?», et la réponse devrait être constamment la même, durant quelques minutes. Petit à petit, on ne se sentira plus coupable de ne pas faire mille choses à la fois... et le temps ralentira comme par magie.

4. Se laisser le temps de digérer

Ah, la digestion! Un si vaste sujet... et comme nous le savons pertinemment, notre estomac est un peu notre «deuxième cerveau»: alors quand nous sommes stressés, il l'est aussi!

L'exercice: Sur le conseil de l'auteur, on essaie de ralentir et de savourer nos repas, en prenant le temps de mâcher chaque bouchée au moins dix fois. «Vos sucs gastriques, vos enzymes digestifs et votre flore intestinale ont beau être efficaces, ils ont besoin que vos dents et votre salive fassent aussi leur travail, rappelle-t-il. Dans le cas contraire, cela les soumet à un stress inutile et vous finirez par avoir des problèmes digestifs.» Allez, quand on mange, on mange. Aucune activité susceptible de perturber la mastication ne sera tolérée (non, non, même pas notre feed Instagram!).

#GoodKarma: 3 exercices de yoga pour améliorer sa digestion

5. Créer des moments passés en famille

L'ouvrage de Pedram Shoja nous rappelle également que le temps, bien que fuyant, nous est irréversiblement compté. «L'un des regrets les plus fréquemment émis par les mourants, est qu'ils auraient aimé passer plus de temps avec leur famille et leurs proches», souligne-t-il.

L'exercice: On organise un moment convivial avec les êtres qui nous sont le plus cher. «Trouvez du temps, et réservez-le», nous encourage l'auteur. Cela nous rappelle que nous sommes les seuls responsables de la distrubution de notre temps: à nous de le consacrer aux choses qui sont réellement importantes, dans notre jolie petite vie.

«L'art de suspendre le temps», par Pedram Shojai. Trad. Editions Larousse (2018) 28 fr. 60 chez la Fnac.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.