Femina Logo

news société

Une ville norvégienne bannit les publicités génératrices de complexes

Une ville norvégienne bannit les publicités génératrices de complexes

Publicité H&M avec Daria Werbowy, été 2008.

© DR

La publicité «Perfect Body» de Victoria’s Secret et les campagnes bikinis d’H&M ne trouveront pas leur place dans les rues de Trondheim, troisième ville de Norvège. La raison: les élus de la cité ont pris la décision de bannir de l’espace public les affiches générant des complexes et du désamour de son corps. Les mannequins à demi-nus présentant des maillots de bain ou de la lingerie sont ciblés.

La loi est désormais stricte: «Pas de publicité qui communique une fausse image de l’apparence des modèles et contribue à une mauvaise image de son corps. Au minimum, les publicités dans lesquelles la morphologie aura été retouchée devront être signalées comme telles.»

Un première pièce du puzzle

Le conseiller municipal Ottar Michelsen explique au quotidien «The Independent» que «nous devons penser au type de publicité que nous allons aider à propager. Nous ne devrons pas diffuser de clichés qui contribuent à augmenter les complexes liés à son image corporelle.» Une initiative saluée par Caitlin Roper de l’association Collective Shout:

Les publicitaires règnent en maîtres depuis bien trop longtemps. Dans le combat pour apprendre à aimer son corps, une approche de la société dans son ensemble est nécessaire. Ceci n’est qu’une pièce du puzzle, mais elle est importante.

On espère que la Suisse s’inspirera, une fois de plus, du modèle scandinave…


A lire aussi:
Mannequin trop maigre: l'Angleterre interdit une campagne Gucci
Vidéo: une campagne qui dénonce le sexisme dans la pub
Top trop maigre: la pub est censurée

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.