Femina Logo

news société

Une maman raconte le quotidien de son fils atteint de trisomie 21

Capture2
© Instagram amanda_booth

«Laissez-moi tout vous raconter depuis le début, écrit Amanda Booth dans une chronique publiée en octobre 2016 dans le magazine «Harper’s Bazaar». Mon mari Mike et moi-même avions prévu un accouchement naturel, à la maison, et avions renoncé à tout test génétique parce que de toute façon cela n’aurait rien changé pour nous. Mais inutile de préciser que nous n’avions aucune idée que Micah naîtrait avec des anomalies chromosomiques

Trois mois après la naissance du bout de chou, les médecins lui diagnostiquent une trisomie 21. L’annonce est un choc pour Amanda et son compagnon, lesquels s’étaient néanmoins déjà préparés à cette possibilité dès la naissance du bébé, lorsque les pédiatres avaient reconnu plusieurs symptômes et entamé une série de tests.

«Life with Micah»

Amanda Booth n’a jamais caché le handicap de son enfant. Très active sur Instagram, elle a vite fait de l’annoncer au monde en créant un compte spécialement pour son fils: «life with Micah» (ou, «la vie avec Micah») au travers duquel elle raconte leur histoire, cherchant à soutenir d’autres familles vivant la même situation. Au départ, les réseaux sociaux lui servaient davantage à s’informer sur le syndrome de Down. Mais rapidement, Instagram s’est transformé en journal de bord bouleversant, montrant la douceur des instants tout simples qui résistent aux aléas de la vie.

De belles photos attendrissantes de la famille ou d’adorables portraits et vidéos de Micah tendent à ouvrir le dialogue et à dédramatiser le syndrome de Down. Toujours souriant, l’enfant a l’air de s’amuser comme un petit fou, entouré d’amour et d’une famille visiblement très soudée.

Un admirable courage

Amanda Booth, quant à elle, semble n’avoir peur de rien. De cette jeune maman courageuse émane une force impressionnante dont déborde sa longue chronique publiée dans «Harper’s Bazaar». «La vie serait ennuyeuse si elle était facile», écrit-elle, espérant que son fils se battra toujours pour que la sienne soit belle, malgré les obstacles que le futur placera inévitablement sur sa route.

Dans une interview accordée au magazine américain «Mothermag», elle exprime également ses souhaits quant à l’avenir de son fils. A nouveau, ses propos nous serrent le cœur: «J’espère qu’il réalisera qu’il peut suivre ses rêves, affirme-t-elle. Je vois déjà que c’est un petit bonhomme têtu. Et je sais qu’il sait qu’il devra travailler un peu plus que d’autres enfants. Mais cela signifie tout simplement qu’il appréciera chaque instant bien davantage.»


A lire aussi:
Olivia Wilde change notre vision de la trisomie 21
Une jeune trisomique devient mannequin
Mon fils trisomique, mon cadeau

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.