Femina Logo

news société

Prévoyance: financer une retraite éthique

Prévoyance: financer une retraite éthique
© istockphoto.com

Les fonds éthiques

Pour améliorer ses revenus une fois à la retraite, il est possible d’investir selon ses convictions, dans des produits financiers éthiques. Cette solution responsable permet de placer son argent dans des entreprises qui respectent des critères humains, écologiques ou sociaux stricts. Avec, bien sûr, les mêmes objectifs de rentabilité que les placements traditionnels. Différents univers d’investissement sont disponibles sur ce marché «vertueux»: la protection de l’environnement (avec des sociétés qui œuvrent pour le recyclage, limitant le réchauffement climatique par les énergies renouvelables), les conditions de travail (respect des droits humains) ou la morale (avec des firmes qui suivent la charia). Chaque fonds est ainsi composé d’un portefeuille d’actions et d’obligations diversifié misant sur une série de business plans aux critères éthiques, puis gérés selon une bonne gouvernance d’entreprise.

La prévoyance responsable

Concrètement, comment conjuguer prévoyance et développement durable? En commençant par ouvrir un compte de 3e pilier dit 3a «lié». Le principal atout de cette option: fiscalement, les primes versées sont déductibles jusqu’à un maximum autorisé par la loi (6768 fr. par an pour un salarié), et redéfini chaque année. Cet argent qui ne sera pas versé aux impôts, placé sur un compte d’épargne 3b ou «de libre passage», peut rapporter encore davantage que le simple intérêt habituel. L’astuce? Souscrire des parts LPP dans des fonds éthiques. Car spéculer sur les marchés financiers offre des perspectives de rendement plus importantes. Il faut toutefois garder à l’esprit que la probabilité d’une crise boursière existe, et que cet investissement est donc soumis à un risque. Pour éviter de voir fondre le capital qu’on avait prévu pour ses vieux jours, il est préférable de revendre ses parts quelques années avant l’âge légal de la retraite. On s’assurera ainsi d’avoir des liquidités en compte.

Des Conférences à suivre

Les banques cantonales, Swisscanto et Femina organisent des conférences sur le thème de la prévoyance, avec la Fondation Race for Water et la participation d’Anne Richard.

Dates: BCJ Delémont le 19 mai 2015, BCF Fribourg le 20 mai 2015. (complet).

2 questions à Nicole Aniello-Germanier

Responsable de formation Romandie et Tessin pour Swisscanto.

1. Pourquoi choisir un fonds éthique plutôt qu’une formule classique?
Car nous sommes de plus en plus nombreux à avoir conscience de notre responsabilité. Les gens ne veulent plus voir ni cautionner des sociétés qui exploitent des enfants ou qui ne reconnaissent pas les droits humains. Ils préfèrent soutenir celles qui tiennent compte de leur impact sur l’environnement, cherchent des solutions pour endiguer la pollution, respectent leurs employés…

2. Ce type de «finance morale», n’est-ce pas une mode ou un effet marketing?
Non, les placements éthiques connaissent un essor depuis 20 ans et cela participe à une philosophie de vie globale axée sur le développement durable. De plus, ces fonds sont bien réels et scrupuleusement contrôlés, soumis à la loi sur les placements de capitaux. Quant aux entreprises, elles sont sélectionnées sur la base d’analyses de durabilité très rigoureuses. Preuve de cet engouement pour une certaine «moralité», de nombreuses institutions refusent désormais de financer des secteurs comme l’armement, l’alcool ou le tabac.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.