Femina Logo

Poser sur ses photos de vacances, c’est tout un art. Surtout lorsque l’on pense à en publier quelques-unes sur les réseaux sociaux. Après la duckface (selfie en mode «bouche de canard»), la Bambi pose (on se cambre à l’extrême) ou la sparrow face (visage de moineau), la tendance est au «plandid». Issu de la contraction des mots «planned» (planifier) et «candid», il se caractérise par son air faussement naturel.

Ne jamais regarder l'objectif

Pour réussir son «plandid», il suffit de faire semblant de ne pas voir l’objectif. Poser sans poser, en somme. Ces clichés pris sur le vif, comme si l’on était nous aussi pourchassés par les paparazzis, fleurissent sur Instagram. Le site Bustle résume ainsi le principe:

La plupart des plandids sont des prises de vue en solo ou le sujet regarde tout sauf l’objectif. Planter son regard dans l’appareil, ce serait admettre que vous savez que vous êtes photographiés.

Bella et Kylie, les reines du «plandid»

Plusieurs mises en scène sont plébiscitées par les Instagrameuses, comme le constate «Grazia». A commencer par la pose méditative face à un magnifique paysage, la sortie d’une piscine telle une sirène, le fou rire «faussement naïf» au-dessus d’une assiette healthy, etc. Et hors de question d’apposer le hashtag #plandid sur vos clichés postés: il faut donner l’illusion que ces derniers ont été pris de façon spontanée. Pour vous aider, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux comptes de Bella Hadid ou Kylie Jenner, les deux it-girls sont passées maîtres en la matière.


A lire aussi:
Zéro complexe: Eva Longoria assume ses nouvelles courbes
Watermelon challenge: le nouveau défi à croquer sur Instagram
Ode au «celfie»: on affiche sa cellulite sur les réseaux sociaux

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.