Femina Logo

Déjà un quart de siècle que les photographes du monde peuvent retoucher leur travail sur Photoshop, et les amateurs s’amuser avec ce programme fantastique permettant mille et une manipulations d’image.

Démocratisation de la retouche photo

Gommer les yeux rouges, mettre de la lumière sur un visage, rendre les couleurs d’un coucher de soleil ou encore effacer les fils électriques d’un paysage: le logiciel est devenu un outil bien pratique. Photoshop peut donc donner un petit coup de «cosmétique», mais pas exclusivement, on peut s’en servir pour faire rire aussi en modifiant certaines images qui deviennent hilarantes. Seulement, son utilisation va plus loin que ces détails anodins…

Une aide au politiquement incorrect

Des Etats en profitent pour gommer les femmes des publicités ou des rencontres au sommet, comme certains journaux orthodoxes qui préfèrent des images 100% masculines. On se souvient de Hillary Clinton, effacée du bureau de supervision du raid contre Ben Laden, ou plus récemment de la marche hommage à Charlie Hebdo, pour laquelle le journal ci-dessous avait éliminé les dirigeantes présentes:

Merkel photoshopped out of Paris march by ultra-Orthodox Jewish paper Hamevaser. It doesn't even print women's names. pic.twitter.com/yfCF4deaK2

— Richard Ferrer (@richferrer) 13 Janvier 2015

L'image du corps de la femme

On en vient au cœur de la question, là où le sujet est le plus brûlant. Depuis que Photoshop existe, il a gommé les défauts d’innombrables stars, amaigri des mannequins, gonflé des poitrines etc., au point de faire complexer les femmes, alors que les hommes fantasmaient sur des chimères… Les cuisses affinées que l’on voyait dans les magazines ont pu provoquer des courants anorexiques, on pense aux hashtags #tighgap, #thinspo, #hipgap et bien d’autres. Les peaux lissées à l'extrême n'ont pas aidé les femmes à accepter de vieillir.

Le grand retour du vrai

Heureusement, aujourd’hui la suprématie du «fake» semble vaciller grâce à ces stars qui se montrent telles qu’elles sont, en l’absence de retouche (voir galerie ci-dessus). Des hastags positifs tels que #iwokeuplikethis voient le jour. Des personnalités populaires comme Drew Barrymore, Lara Stone ou Kaley Cuocco s’affichent sans maquillage et vont même jusqu’à publier des photos de paparazzi qui ne les mettent pas forcément en valeur. Mentionnons encore Cindy Crawford et la campagne BeReal qui ont affolé le web avec une photo de la star sans modification.

RT @MagazineCheek Cindy Crawford sans retouche, c'est ici http://t.co/wUkqRu39VB pic.twitter.com/zs5bWnWRdP

— Les Martiennes (@lesmartiennes) 17 Février 2015

La tendance «au naturel» n'est pas seulement présente sur les réseaux, mais les magazines s'en font aussi les porte-paroles. En 2009, «ELLE» avait en effet proposé 8 couvertures de «stars sans fards».

Bon anniversaire Photoshop! On ne peut que lui souhaiter un avenir moins scandaleux.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.