Femina Logo

news people

Oscars 2017: Pourquoi Brie Larson a-t-elle refusé d’applaudir Casey Affleck?

Brie Larson Casey Affleck Oscars 2017
© Getty

Si Brie Larson est restée tout à fait pro et courtoise lors de la cérémonie du 26 février 2017, son visage trahissait sans mal son mécontentement. En 2016, elle remportait l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans le poignant «Room». Une année plus tard, en 2017, elle se voit tendre la prestigieuse statuette du meilleur acteur à Casey Affleck. Complètement statique pendant le speech de remerciements de ce dernier, elle s’abstient tout simplement d’applaudir. Ce geste, largement remarqué, a contribué à raviver une polémique que l’on pensait enfouie dans le passé.

En 2010, alors qu’ils travaillaient tous sur le tournage du film «I’m Still Here», deux femmes (une productrice et une cinématographe) avaient accusé Casey Affleck de harcèlement sexuel. L’acteur avait farouchement nié et l’affaire s’était réglée à l’amiable, avant d’être condamnée aux oubliettes… enfin presque.

Un Oscar non-mérité?

Dans le film «Room», Brie Larson interprétait une victime de viol et d’abus. Militante pour la défense des survivantes d’agressions sexuelles depuis bien longtemps, l’actrice de 27 ans n’était pas plus souriante en Janvier 2017, au moment de tendre un Golden Globe à Casey Affleck. Par deux fois, sa réaction fut une piqûre de rappel à laquelle l’acteur aurait difficilement pu échapper.

En effet, d’autres célébrités telles que Viola Davis n’ont pas hésité à montrer leur ressentiment envers le frère de Ben

Sur Twitter, de nombreux internautes ont également fait part de leur déception quant au gagnant de l’Oscar. Certains d’entre eux vont jusqu’à établir des comparaisons avec l’élection de Trump, avançant que le harcèlement sexuel risque ainsi de se normaliser dans la société américaine.

Au moment de la nomination de Casey Affleck, l’actrice Constance Wu (que vous connaissez peut-être de la série «Bienvenue chez les Huang»), avait critiqué avec véhémence la négligence des choix de l’Académie des Oscars, via plusieurs tweets courroucés:

«C’est vrai, il n’est pas candidat à la présidentielle. Mais il est en lice pour un prix qui honore un art dont le but est d’examiner la dignité de l’expérience humaine. Et les jeunes femmes sont profondément humaines.»

Et tandis que le débat enflamme les réseaux sociaux, que la frontière entre art et politique est remise en question, ainsi qu’elle l’a toujours été, Casey Affleck est rentré à la maison avec son Oscar. Cette histoire a-t-elle terni à ses yeux la brillance de la statuette dorée? Seul lui le sait…


A lire aussi:
Oscars: qui sont les vainqueurs de la 89ème cérémonie?
Oscars 2017: les plus beaux looks du tapis rouge
«Tu me dis pas bonjour? T’es qu’une salope», le fléau du harcèlement de rue

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.