Femina Logo

Love 3.0

«Mei», l’appli intrusive qui décortique nos SMS pour nous aider à trouver l’amour

«Mei», l’appli intrusive qui décortique nos SMS pour nous aider à trouver l’amour

«Mei» analyse les tournures de phrases, le vocabulaire, les émojis et la ponctuation avant de livrer son diagnostic.

© Getty

La technologie? On adore, surtout lorsqu’elle nous facilite la vie (appareils connectés, alarmes antipollution, smart watch…). Par contre, elle peut aussi se révéler flippante lorsqu’elle nous donne l’impression de vivre dans un épisode de «Black Mirror». C’est le cas avec «Mei» (pour «Messaging Improved», soit «conversations améliorées»), une application américaine qui s’est donnée pour mission de révolutionner le dating amoureux.

Des millions de conversations analysées

En l’installant, on l’autorise à analyser en détail tous les SMS que l’on a échangés via WhatsApp. Elle passe ainsi au peigne fin les tournures de phrases, le vocabulaire, les émojis et l’utilisation de la ponctuation. Son verdict est ensuite sans appel: elle nous annonce la probabilité que la personne derrière l’écran soit intéressée ou non à passer à la vitesse supérieure.

Est-ce la fin des fameux «…» dont on ne sait que penser, des interrogations à n’en plus finir, des cœurs colorés qui nous laissent dubitatifs? Es Lee, le concepteur de «Mei», en est convaincu. Son équipe et lui ont passé plus de trois ans à mettre au point leur algorithme sur la base de millions de conversations. Et comme il l’explique au site «Mic», il ne pense pas que s’immiscer ainsi dans l’intimité des utilisateurs soit un problème, bien au contraire:

«Il y a clairement un côté flippant, mais la réalité, c’est que de toute façon, on a déjà tendance à suranalyer les messages que l’on reçoit. Nous ne faisons que faciliter les choses, rien de plus.»

Pour celles et ceux qui ont de la peine à trouver l'inspiration, «Mei» suggère quelques conseils afin de ne pas rester sur des non-dits, mais compte déjà pousser plus loin son développement. Prochaine étape: créer des partenariats avec des applications de rencontre pour déterminer des pourcentages de comptabilité. Bientôt la fin du swipe sur Tinder? On ose en douter…

D’autant plus que les statistiques de l’appli ne sont pas gratuites, les utilisateurs sont invités à dégainer leur carte bancaire pour pouvoir accéder aux résultats. Autre point négatif pour Es Lee et son intelligence artificielle: pour l’heure, seuls les messages envoyés par WhatsApp sont pris en compte. Apple empêche en effet la plateforme de filtrer les SMS et iMessages.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E33: Les bienfaits de la course à pieds

Que vous soyez déjà complètement fan de jogging, que vous souhaitiez vous y mettre petit à petit ou que vous ne compreniez pas comment on puisse s'infliger une telle «torture», cet épisode est pour vous. Deux spécialistes du sport nous expliquent les avantages de cette activité, les risques qu'elle peut présenter et les meilleures stratégies à adopter quand on débute, ou quand on souhaite progresser. Motivant! 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E32: Comment mieux dormir

Que vous ayez toujours eu un peu de mal à vous endormir ou que cette période particulière rende vos nuits plus agitées, cet épisode est pour vous: un expert nous explique ce qui rend Morphée si imprévisible et nous donne des pistes pour passer des nuits plus reposantes. À écouter le soir, avant de se mettre sous la couette. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina