Femina Logo

#KeepTheGrey

Licenciée pour ses cheveux gris: vague de protestations au Canada

Cheveux gris laflamme lisa canada grey hair

Au Canada, le licenciement de Lisa LaFlamme est loin d'être passé inaperçu. La journaliste de 58 ans aurait été poussée vers la sortie à cause de la couleur de ses cheveux, qu'elle ne teignait plus depuis le confinement.

© GETTY IMAGES/NICOLA BUONSANTE

Depuis 11 ans, Lisa LaFlamme présente une émission d’information, CTV National News, sur les antennes de Bell Media. Figure incontournable de la télévision canadienne, la journaliste de 58 ans a interviewé de nombreuses célébrités telles que le premier ministre Justin Trudeau, le Prince Harry, Bill Clinton ou Paul McCartney. Sa prestigieuse carrière s’est éteinte soudainement en juin 2022: elle a alors reçu une notification de Bell Media l’avertissant de la fin de son contrat, deux ans avant son terme.

Un choc pour la présentatrice, qui officiait sur la chaîne depuis 35 ans. Elle a confié son désarroi dans une vidéo publiée sur Twitter le 15 août 2022. Cette dernière accumule plus de 4,6 millions de vues.

D’après le média The Globe and Mail, qui a enquêté sur l’affaire, la raison pour laquelle Bell Media aurait pris cette décision serait fortement liée à la couleur de cheveux de Lisa LaFlamme. Michael Melling, chef de CTV News, aurait ainsi soulevé des questions sur la volonté de la journaliste de laisser ses cheveux devenir gris, un style naturel qu’elle avait adopté durant la pandémie en cessant de teindre ses cheveux. Ce dernier a nié catégoriquement ces allégations. Depuis, il a cependant pris congé avec effet immédiat.

#KeepTheGrey

Car l’éviction de la journaliste de 58 ans a fait énormément de bruit. Dans une lettre ouverte, un groupe de personnalités composé de journalistes, d’artistes, de politiques et de dirigeant-e-s ont demandé à Bell Canada de «réparer les choses»:

«En prenant leur “décision commerciale”, Bell a confirmé une triste vérité: même après tous les progrès réalisés par les femmes, elles continuent de faire face au sexisme et à l’âgisme au travail tous les jours d’une manière inacceptable».

Certaines marques ont également publiquement affiché leur soutien à la journaliste. La chaîne de restaurants Wendy’s a ainsi remplacé les couettes rousses de son égérie par une chevelure grise avec le slogan: «Parce qu’une star est une star, quelle que soit la couleur de ses cheveux.» Dove a suivi le mouvement en instaurant le hashtag #KeepTheGrey. L’entreprise de cosmétiques a également invité celles et ceux qui le souhaitent à modifier leurs photos de profil avec des cheveux gris.

Dans un message publié sur LinkedIn, Mirko Bibic, président de Bell Canada, a affirmé que la décision de rompre le contrat de Lisa LaFlamme n’était aucunement liée à son âge. «Nous sommes à un carrefour, où les habitudes des téléspectateurs ont changé et où la télé traditionnelle connaît des difficultés à travers le monde, a-t-il écrit. Dans un environnement d’écoutes en baisse, nous ne pouvons pas continuer à nous appuyer sur la diffusion traditionnelle [...] On a dit que l'âge, le sexe ou les cheveux gris de Lisa avaient joué un rôle dans cette décision. Je suis convaincu que ce n'est pas le cas.»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Tout va bien E89: Comment mieux comprendre nos rêves

podcast astrologie

Recto-Verseau: Les prévisions de l'année 2023 pour tous les signes

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné