Femina Logo

On la retrouve dans…

«Mal de pierres». Adapté du roman de Milena Agus, le nouveau film réalisé par Nicole Garcia suit la vie intime de Gabrielle. Issue de la petite bourgeoisie du sud de la France, cette femme trop passionnée pour son milieu et pour son époque croira trouver l’homme capable de la nourrir corps et âme dans un sanatorium en Suisse. Une troublante histoire de femme embrasée, incarnée par une Marion Cotillard inoubliable.

A voir dans les salles depuis le 19 octobre 2016.

Son smartphone

Sa photo préférée J’en ai plusieurs. Cette photo qui date un peu, où je suis dans une piscine avec mon plus jeune fils. Celle d’un détail de mon appartement, que j’aime regarder quand je suis sur les routes, comme un refuge. Ou encore celle de la maquette du décor d’une pièce de théâtre que mon autre fils s’apprête à monter.

Le SMS qu’elle conserve Aucun, je les laisse disparaître. Je garde les mails, en revanche, car ils sont plus longs, plus détaillés.

Son dernier coup de fil J’aimerais tant que ce soit à un amoureux! (rires)

Sa valise

Un casse-tête ou vite bouclée? Je déteste faire les valises, j’emporte bien trop de choses et jamais les bonnes. Je jure qu’au prochain départ je ne prendrai presque rien!

Un objet incontournable? je n’en ai pas, j’essaie d’éviter ce genre de superstition.

Un livre? J’ai redécouvert un auteur de polars anglais Robin Cook. Sinon, parmi les livres de la rentrée, j’ai aimé «Babylone» de Yasmina Reza et «Laëtitia» de Ivan Jablonka.

Deux fois plus pleine au retour? Non. J’apporte un sac vide pour y mettre tout ce que j’achète.

Sa vie intérieure

Ce qui la ressource Les films, les livres. Et aimer sans inquiétude.

Un récent petit bonheur Envisager, sans trop y croire mais en y rêvant tout de même, d’avoir une maison dans le sud de la France.

La chanson qui la bouleverse «Back to black» d’Amy Winehouse.

Ce qu’elle fait par amour Beaucoup de bêtises et parfois même des bêtises qui blessent l’amour. Ce qui la met en colère L’indifférence.

Sa ville

Sa ville Paris! Née en Algérie, débarquée à Montpellier où j’ai fait mes études, je suis montée à Paris pleine d’espoir. Elle ne m’a pas déçue. Je lui dois tout.

Son quartier préféré Tous les ponts de Paris, j’aime passer d’une rive à l’autre.

Son bistrot Le Café La Perle, rue Vieille-du-Temple. J’y allais chaque jour pendant le montage de «Mal de pierres».

Son adresse bien-être La thalasso de Quiberon: face à Belle-Ile et loin de tout.

Un nom qui l’inspire Arrivée à Paris, je me souviens avoir vu «Avenue Malesherbe» et m’être dit naïvement: «Quel drôle de mot. Que veut-il dire?» Je n’étais pas ignare, mais là, sur le mur de la ville qui m’accueillait, ce nom m’apparaissait mystérieux!


A lire aussi:
Les petits secrets de… Thomas Wiesel
Les petits secrets de… Jain
Les petits secrets de… Marianne James

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.