Femina Logo

Où est passée Maman?

Les mères, ces grandes oubliées des albums souvenirs

Les mères, ces grandes oubliées des albums souvenirs

L'injustice ne touche pas uniquement la prise de photos: 90,7% des mères s’occupent elles-mêmes de réaliser les albums souvenirs, contre seulement 6,9% des pères.

© Brittani Burns / Unsplash

La blogueuse Laura Vallet s’est amusée à compter le nombre de fois où elle apparaissait sur les photos de famille. Résultat: sur 450 clichés, elle n’y est que 10% du temps. Normal, c’est à elle, la mère, qu’incombe la charge de récolter les souvenirs. Une autre forme de charge émotionnelle, qui a touché là où ça fait mal. Son tweet (Fille d’Album sur Twitter) a été liké, commenté ou partagé des milliers de fois.

«Je ne suis jamais en photo, il faut à chaque fois que je quémande et une fois sur deux, je me trouve moche», note Sophie. «Quasiment pas de photos de moi à la naissance de ma fille, c’est un comble quand même», commente Mion Bou. «On ne me prend jamais en photo, les seules que j’ai, c’est des selfies», ajoute Dami Distu. «C’est uniquement si je demande et du coup on pose et du coup c’est moche, alors que j’ai une tonne de photos de mon conjoint avec les enfants qui sont supers», souligne Petite Noisette.

«Avec les photos, on croit que c’est le papa qui donnait tous les jours le bain à ma fille, témoigne Hélène. Faux, c’est juste que c’était que de temps en temps donc je prenais une photo. Par contre, quand c’était moi, la plupart du temps, pas de photographe donc pas de souvenirs.»

Pérenniser les moments de bonheur: une charge de plus

Madmoizelle a interrogé la sociologue Illana Weizman a ce propos. Dans sa vie familiale, elle est également concernée par le sujet: «Je suis très rarement sur les photos de famille. J’ai des centaines, voir des milliers de photos de mon fils seul, j’ai beaucoup de photos de mon fils et mon mari, car c’est moi qui prend les photos. Mais moi et mon fils, à part quelques selfies qu’on fait en rigolant, non.» Un détail, les photos de famille? Absolument pas, selon la sociologue:

«Ça participe à la charge qui incombe aux mères dans à peu près tous les domaines de la parentalité, aux émotions, aux souvenirs. Cette histoire de photos, ce n’est pas juste quelque chose de matériel: c’est l’idée de conserver des souvenirs, de pérenniser des moments de bonheur, des moments doux, qui soudent, qui font qu’on est une entité familiale. C’est intéressant que ce soit encore les mères qui aient ça à l’esprit.»

Illana Weizman

sociologue interviewée par Madmoizelle

Laura Vallet a ensuite sondé sa communauté sur la création des albums photos. Surprise? Non: 90,7% des mères s’occupent elles-mêmes de réaliser lesdits albums (contre 6,9% des pères). Certes, il y a plus grave. Mais cette nouvelle injustice liée à la parentalité, c’est peut-être la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour beaucoup d’entre nous.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Dans vos écouteurs

E81: Comment aider nos proches vivant un burnout ou une dépression

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné