Femina Logo

La priorité de Barack Obama pour sa dernière année à la tête des Etats-Unis? Mieux encadrer l’accès aux armes à feu. Son plan: vérifier les antécédents des acheteurs et renforcer les interdictions d’achat pour les personnes souffrant de troubles mentaux. Le 5 janvier 2015, le président américain a tenu un poignant discours depuis la Maison-Blanche. «Dans cette pièce, il y a de nombreuses histoires, a-t-il expliqué. Il y a beaucoup de résilience, beaucoup de force, mais aussi une grande douleur.»

La dernière bataille du président

Entouré des proches des victimes de fusillades de masse, le président américain n’a pu retenir ses larmes en évoquant la tuerie dans une école primaire de Sandy Hook, dans le Connecticut, en décembre 2012. 20 enfants et 6 adultes avaient été tués par Adam Lanza, un jeune américain de 20 ans, instable psychiquement, qui collectionnait les armes à feu. «A chaque fois que je repense à ces enfants, je suis dévasté», a confié Barack Obama, laissant les larmes couler sur son visage.

Pourtant, malgré l’émotion du père et du citoyen «presque comme les autres», Obama se retrouve confronté à de nombreux obstacles légaux, politiques et logistiques. «Le Congrès, aux mains de l’opposition républicaine, a déjà contrecarré ses précédents projets en ce sens», note «The New York Times». La NRA, le très puissant lobby américain des armes, tâchera aussi de lui barrer la route. Enfin, malgré toutes les tragédies vécues ces derniers mois, le peuple reste très attaché au deuxième amendement de la Constitution américaine qui lui garantit le droit de porter des armes.

A lire aussi: Historique: Barack Obama inclut les transsexuels dans un discours officiel

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.