news people

    Obama nous présente sa playlist de l’été

    Dans son dernier tweet en date, le président américain a révélé quelles mélodies accompagnent ses vacances. Entre tempos enfiévrés et ballades intimistes, en passant par des titres très engagés politiquement, voyage musical autour du bureau ovale.

     

    Publié le 
    17 Août 2015
     par 
    Nicolas Poinsot

    Pour le plus grand bonheur des YouTubeurs, le couple Obama ne loupe jamais une occasion de danser langoureusement devant la planète entière. On sait donc que la musique occupe une place de choix dans la famille du président américain. Mais si les talents chorégraphiques des locataires de la Maison Blanche ne sont plus un mystère depuis longtemps, on connaissait encore mal leurs coups de cœurs en tant que mélomanes.

    Une lacune désormais comblée, puisque POTUS (President Of The United States) a posté sa playlist de l’été sur Twitter, visiblement encouragé par de nombreux fans: «Vu le grand nombre de demandes, voici ma playlist pour les vacances» écrivait-il le 14 août 2015. Barack livre en réalité deux listes de titres sur Spotify, l’une étant intitulée Day, et l’autre Night.

     

     

    Quelles sont donc les mélodies qui rythment les journées – et les nuits – de repos des amoureux les plus célèbres de Washington? Petite présentation:

     

    Day

    The Temptations, «Ain’t too proud to beg». Légende de l’âge d’or de la maison Motown, le groupe nous fait ici nous trémousser sur une vague soul-funk irrésistible.

     

     

     

    The Rolling Stones, «Gimme Shelter». Une chanson de 1969, mouvementée et engagée, dans laquelle Mick Jagger tire à boulets rouges sur la guerre du Vietnam.

     

     

     

    Florence + The Machine, «Shake it Out». Mais le président américain n’est pas qu’un nostalgique des mythes des années 60. Il plébiscite ici le single d’un groupe britannique d’indie rock datant de 2011.

     

     

     

    Justin Timberlake, «Pusher Love Girl». Une pop qui swingue en regardant vers les codes esthétiques des années 70.

     

     

    Night

    Nina Simone, «Feeling Good». L’immense chanteuse afro-américaine dans l’un de ses tubes immortels.

     

     

     

    Ray Charles, «You Don’t Know Me». Une voix qui berce et qui invite à la sensualité, un tempo qui s’étire à l’infini… Le genre de titre que le couple Obama chérit pour un petit pas de danse romantique.

     

     

     

    Joni Mitchell, «Help Me». Avec Leonard Cohen, l’autre légende de la musique canadienne. Ici, une chanson datant de 1974.

     

     

     

    Beyonce, «Superpower» (ft. Frank Ocean). De sa voix chaude et lancinante, la reine du RnB délivre un message rebelle sur les droits des Afro-Américains.

     

     

    A lire également
    Deux fois pas mois, la chaîne Youtube Baracksdubs nous offre un montage-vidéo du président Américain chantant un tube du moment.
    O
    Mark Wilson/Getty Images
    Elle a tout pour elle, l’actuelle première dame des USA: belle (les journalistes spécialisés en beauté du monde entier...
    O
    Madonne earth day journée mondiale de l'environnement
    Le 5 juin a été décrété Journée mondiale de l'environnement. On se sensibilise en musique.
    O