Femina Logo

baume au cœur

L'équipe de 120 Minutes nous donne des frissons avec le titre «Corona»

Quand le confinement stimule la créativité, le résultat s'avère souvent extraordinaire. C'est ainsi que l'équipe de l'émission 120 Minutes, dont les reprises musicales ont toujours le don de nous remonter le moral, s'est fendue d'un titre joyeux et motivant, évidemment intitulé... «Corona».

Pilotée par Vincent Veillon et Vincent Kucholl, l'émission humoristique produite par la RTS avait déjà réalisé «Sans public», une chanson tristement comique déplorant l'annulation des grands rassemblements et autres événements culturels.

Mais cette fois, ce sont des dizaines de voix qui s'entremêlent dans un cri de guerre endiablé, un véritable chant de résistance au Covid-19. Les paroles, interprétées en plusieurs langues, décrivent notre combat contre cet ennemi commun et rappelle que, peu importe nos origines, nous sommes tous unis contre le même adversaire:

«Même s'il faut vivre séparés, nous allons te résister Corona. [...] Même si la vie nous sépare à cause de toi, bientôt on pourra s'embrasser.»

Pour créer son nouveau titre (devenu tube), l'équipe de 120 Minutes a donc invité de nombreux artistes à leur envoyer des morceaux de chanson, filmés depuis chez eux. Et après un long travail de montage, ce patchwork d'images transformé en clip ressemble à une immense vidéoconférence. Chaque participant interprète le titre dans sa langue natale, créant un magnifique chœur de voix capable de remonter le moral des troupes les plus dépitées.

Un truc qui fait peur et qui est invisible

La chanson d'origine, intitulée «La llorona», est interprétée par Angélica Vale et Marco Antonio Solís: si vous avez visionné le film «Coco», vous risquez de reconnaître le refrain.

Interrogé par la chaîne de radio LFM, Vincent Veillon explique:

«La Llorona est une figure légendaire issue de la culture mexicaine, c'est une sorte de fantôme qui fait peur à tout le monde. Alors je me suis dit, pourquoi ne pas remplacer la Llorona par un autre truc qui fait peur aussi, qui est invisible, qui a trois syllables et qui rime?»

Hormis Vincent Veillon et Vincent Kucholl, on voit apparaître des personnalités suisses telles que le chanteur Stéphane Eicher, l'humoriste Yann Marguet, le duo Marzella ou encore la présidente du Conseil d'Etat vaudois, Nuria Gorrite. En deuxième partie de clip, les chanteurs laissent la place à leurs proches, qui applaudissent bruyamment le travail héroïque des professionnels de la médecine et poursuit la chanson.

Voilà, on a trouvé l'hymne du confinement. À écouter en boucle, en dansant sur la table!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina