Femina Logo

news people

Lena Dunham expose sa cellulite, en couverture de «Glamour»

Capture 11
© Magazine Gamour US

Reconnaissante: voilà l’émotion que semble ressentir Lena Dunham, le jour de la sortie de l’édition de février du «Glamour» américain. Elle y apparaît, aux côtés de ses acolytes de la série «Girls», jambes à l’air, l’irrégularité subtile d’une zone de cellulite parsemant ses cuisses. Et en plus, cette édition du magazine a été conçue entièrement par des femmes!

Dans un long texte publié sur son compte Instagram, l’actrice et activiste américaine exprime une très grande fierté, soulignant le fait que l’absence de retouches représente pour elle une victoire, une bataille enfin remportée. Elle y remercie également le magazine d’avoir laissé ses cuisses intactes, sans user de Photoshop pour en masquer la cellulite. Cette couverture choc, porteuse d’un puissant message, a rapidement fait le tour de la Toile. Que l’on apprécie ou pas la franchise quelque peu «cash» de cette unique Lena Dunham, impossible de nier qu’elle a marqué le coup.

Une victoire contre le «body shaming»

Celle qui milite activement en faveur d’une «normalisation» du physique féminin à Hollywood est également revenue sur les affres de son passé:

«Lorsque j’étais adolescente, on me disait que j’avais une drôle d’apparence: gros ventre, dents de lapin, genoux rentrés – c’est comme si je ne pouvais rien faire pour arranger les choses et cela hantait le moindre de mes gestes. Je me faisais passer pour une petite impertinente sûre d’elle, mais secrètement j’étais horrifiée et blessée par l’hostilité et les commentaires que je recevais. […] Et bien aujourd’hui, ce corps est en couverture d’un magazine que des millions de femmes vont lire, sans Photoshop, my cuisse entièrement révélée, dans toute son imperfection.»

Si les commentaires qui envahissent ponctuellement le compte Instagram de l’actrice ont de quoi nous faire blêmir, Lena Dunham se préoccupe surtout des jeunes filles qui lui ressemblent et qui doivent terriblement souffrir en lisant les offenses postées pas des «trolls» ou des «haters.» Elle leur adresse d’ailleurs un avertissement: «En 2017, il va falloir qu’ils trouvent des manières plus intellectuelles et créatives de nous critiquer, car aucune d’entre nous ne se laissera effrayer par des habitants de caves sans visages, par des blogs cruels, ni même par nos proches.»

Voilà qui a le mérite d’être clair. Lena Dunham n’est pas du genre à se laisser abattre et nous encourage à nous accepter telles que nous sommes, cellulite, poignées d’amour et «dents de lapin» comprises. En voilà une belle résolution!


A lire aussi:
«All Woman Project», la campagne qui bannit nos complexes
Sa cellulite? Ashley Graham l'affiche fièrement
Lena Dunham: «Ceci n’est pas mon corps»

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Avec le soutien de Homegate

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.