Femina Logo

Téléréalité

L'émission «Opération Renaissance» est-elle grossophobe?

Emission Operation renaissance M6 est elle grossophobe

Elody, 116 kilos pour 1m 55, cache sa souffrance derrière son humour caustique. La jeune femme devra faire un long chemin pour se réconcilier avec son image, entre acceptation et persévérance.

© Camille Hobaket / M6

Durant trois ans, les caméras de M6 ont suivi neuf femmes et un homme en situation d’obésité morbide, dans leur processus d’amaigrissement via la chirurgie bariatrique. C’est le pitch d’Opération Renaissance, une téléréalité diffusée depuis le lundi 11 janvier 2021, présentée par Karine Le Marchand, entourée d’une armada de spécialistes, médecin, chirurgien, nutritionniste, psychiatre.

L’incontournable Cristina Cordula est également de la partie pour distribuer ses conseils silhouette et féminité ponctués de ses célèbres «ma chérie». On a regardé, on l’avoue, on a versé notre petite larme, la formule fonctionne. Une juste dose d’infos et d’émotions, de bienveillance et de voyeurisme. On apprend beaucoup de choses sur la problématique de l’obésité comme maladie chronique, ses causes multiples et le long parcours pour en guérir en préservant sa santé.

#Pasmarenaissance

Problème: avant même son lancement, l’émission a suscité un tollé sur les réseaux sociaux. La blogueuse Stéphanie Zwicky, notamment, a livré un témoignage poignant en stories Instagram pour dénoncer les méfaits de ce genre de reportages. Opération Renaissance est accusée de culpabiliser les personnes obèses en véhiculant le message qu’il faut être mince pour être heureuse, se mettre en maillot de bain ou même pour avoir un emploi. Elle serait désastreuse pour l’image de soi, notamment en plaçant face au miroir les candidates en petite tenue pour «affronter la réalité». La médiatisation des opérations de by pass ou de «sleeve» (ablation des deux tiers de l’estomac) est également fustigée, ces chirurgies lourdes n’étant pas sans conséquences sur la santé physique et mentale, au point que de nombreuses personnes regrettent d’y avoir eu recours.

Le hashtag #pasmarenaissance a commencé à essaimer sur Instagram. Une pétition a été lancée par Gras Politique, collectif de lutte contre la grossophobie, pour demander l’annulation de l’émission présentée par Karine Le Marchand, soulignant les nombreux problèmes de son contenu. Au lendemain du premier épisode, elle comptait 25 000 signatures. Selon Médiamétrie, l’audience de cette première salve est plutôt décevante, avec 1 866 000 téléspectateurs, soit 8,6 de part d’audience. En comparaison, ils étaient 3,1 millions la semaine précédente pour Cauchemar en Cuisine dans la même case horaire, soit 13,2 de part d’audience.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Valérie vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E63: Comment mieux vivre la ménopause

Dans vos écouteurs

E62: Comment apprendre la pleine conscience aux enfants

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné