Femina Logo

actu

L’édito de Géraldine Savary: «Journalistes, au-delà des obstacles»

Geraldine savary edito

«Les inégalités entre hommes et femmes s’insinuent dans les temps de parole lors des séances, la répartition des sujets, l’occupation des postes à responsabilités, les différences salariales. Tout ça doit changer. Tout ça est en train de changer», note Géraldine Savary.

© Anoush Abrar

Vous les voyez à la télévision, vous les écoutez à la radio, vous les lisez dans les pages de vos journaux. Les femmes qui travaillent dans les médias habitent notre quotidien. On les voit prendre leur envol, on suit leur carrière, on s’attache à leur style, on adore les critiquer, on commente leurs prestations, leurs voix, leurs articles. Derrière les armures, comme n’importe quelle femme, les journalistes jonglent avec les imprévus, les cadences, les attentes. La crise que traverse la SSR, mais pas seulement elle, révèle que dans les rédactions aussi, les hiérarchies sont trop masculines, les comportements irrespectueux, le harcèlement sexuel toléré, le machisme petit, qui mêle les blagues rances et les commentaires déplacés. Les inégalités entre hommes et femmes s’insinuent dans les temps de parole lors des séances, la répartition des sujets, l’occupation des postes à responsabilités, les différences salariales. Tout ça doit changer. Tout ça est en train de changer.

Métier journaliste

On ne rendrait pas honneur non plus à ces professionnelles qui s’imposent aujourd’hui que de les réduire au seul statut de victime. Le débat actuel qui sévit sur les médias dans les médias a aussi quelque chose de piégeux pour les principales concernées. Sur 10 000 journalistes (chiffres août 2020) pratiquant en Suisse, environ un tiers serait des femmes.

Elles ont choisi ce métier avec passion.

Depuis quelque temps maintenant, elles sont productrices de leurs émissions, assument des fonctions de cadre, font du journalisme d’investigation, reçoivent des prix, se forment, se défendent, revendiquent leur indépendance, bossent comme des malades, usent de stratégie. Elles posent des regards variés sur la société et la place qu’elles y occupent. Forcément. Un genre ne se réduit pas à une opinion. Hors du champ des collectifs, des organisations syndicales et des directions, que pensent les femmes de leur profession, de leur rédaction? Nous avons décidé de donner la parole à sept journalistes. Elles viennent de médias différents, elles ont des parcours différents, des avis différents, elles partagent des expériences semblables mais pas complètement, elles montrent que tout n’est pas si simple, comme le monde, dont inlassablement elles renvoient l’écho.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E56: Que faut-il manger, quand on est fatigué.e?

Dans vos écouteurs

E55: Comment reprendre le sport en douceur, après l'hiver

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné