Femina Logo

droits des femmes

La nouvelle BD d'Emma tacle les hommes qui se croient féministes

La nouvelle bd demma tacle les hommes qui se croient feministes 2

Dans sa nouvelle BD, Emma met en scène un certain Henri-Gontran, sorte d’archétype du pseudo-féministe bien-pensant, qui est gentil avec les femmes de son entourage, mais rit de blagues sexistes avec des collègues.

© emmaclit.com

Les hommes se divisent en deux catégories: les méchants sexistes et les gentils féministes. Du moins, c’est ce que les hommes eux-mêmes tentent de nous faire croire, dénonce la dessinatrice Emma avec une nouvelle BD truculente et engagée. Dans La Ligne, publiée le 6 octobre 2022 sur son site internet, la dessinatrice règle en effet ses comptes avec ces messieurs qui ne digèrent pas que les féministes osent pointer du doigt la responsabilité de toute la gent masculine.

Carburant avec la même logique que le hashtag controversé #NotAllMen (pas tous les hommes), qui revendique l’existence d’une dichotomie nette entre des mâles problématiques et de bons mecs qui œuvrent chaque jour pour la cause des femmes, les hommes égratignés par Emma pensent ne pas être concernés par les plaintes et les attaques du féminisme.

Et pour cause: certes, eux ne violent pas, eux ne battent pas leur partenaire, eux vident le lave-vaisselle. Pourtant, souligne malicieusement la dessinatrice, il ne suffit pas de ne pas lever la main sur une femme et de ranger vite fait deux-trois verres et assiettes par jour pour devenir d’office de solides et efficaces alliés de la lutte pour les droits féminins. Pourquoi? Parce qu’il défendent souvent, sans même s’en apercevoir,la ligne.

Des mecs biens qui font de mauvaises choses

Cette fameuse ligne, théorisée par l'humoriste, actrice et écrivaine australienne Hannah Gadsby en 2018, c’est celle que les hommes autoproclamés en-dessous de tout soupçon tracent entre eux et les méchants sexistes. Une frontière qui a le défaut d’être à géométrie variable afin de pouvoir s’exclure du camp des bad boys en toute situation.

«Devinez ce que ça donne quand tous les mecs bien s’octroient le droit de tracer cette ligne? Ca donne le monde actuel, explique Hannah Gadsby dans l’une des bulles de la BD. Un monde plein de mecs bien qui font de très mauvaises choses, tout en croyant du fond du cœur qu’ils sont bons, puisqu’ils n’ont pas dépassé la ligne. Vu qu’ils l’ont redessinée à leur avantage.»

Un peu tous des Henri-Gontran

L’artiste française a d’ailleurs eu l’idée de ce projet en lisant les nombreux mails que lui envoient, à elle et à d’autres féministes, des internautes masculins scandalisés d’être mis dans le même panier avec tous les autres hommes alors qu’ils pensent être différents.

Ici, elle met en scène un certain Henri-Gontran, sorte d’archétype du pseudo-féministe bien-pensant, qui s’offusque du viol, se propose régulièrement pour des tâches ménagères, est gentil avec les femmes de son entourage, mais insiste pour que sa compagne dise oui à une séance de sexe, fait des heures sup’ au travail le soir au risque de rater des rendez-vous importants pour leur enfant, et rit de blagues sexistes avec des collègues.

Faire réfléchir

Parions que cette BD, comme celle sur la répartition des tâches ménagères en 2022 ou celle sur la charge mentale en 2017, va faire des vagues chez ces messieurs, ouvrant les yeux à quelques uns et confortant d’autres dans leur statut de Henri-Gontran. Illustration?

«L’image que j’avais de moi d’un homme bien a encore pris une baffe, confie un certain Rémi dans les commentaires du site d’Emma. Je ne connaissais pas ce concept de ligne et je réalise que j’adapte aussi cette ligne régulièrement. Est-ce pour me sentir bien? Est-ce pour apparaître comme homme bien? La question mérite une introspection. Merci de continuer à nous faire réfléchir. Je terminerai juste avec cette nuance que j’espère pleine d’espoir, je ne suis pas un homme bien mais j’y travaille».

Ce à quoi Joseph, un autre internaute, répond: «Laisse tomber, Rémi. Quoi que tu fasses, tu devras toujours t’excuser auprès des idéologues comme Emma.» Si la ligne n’existe pas, il semble en tout cas y avoir des hommes qui soient un peu plus sur la bonne voie que d’autres.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Nicolas vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E87: Comment apaiser l'éco-anxiété

Dans vos écouteurs

E86: Comment mieux communiquer ses désirs, en couple

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné