Femina Logo

ski freestyle

Interview de Mathilde Gremaud, jeune ambassadrice des JOJ 2020

Mathilde gremaud JOJ Lausanne 2020

«Je conseillerais aux jeunes sportifs de croire en leurs rêves, d'oser mettre toutes les chances de leur côté si c’est ce qu'ils veulent par-dessus tout, et de ne pas avoir peur de prendre des décisions.»

© Getty

Après des mois d'attente et d'anticipation, la sixième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse a démarré le 9 janvier 2020 à Lausanne. De nombreux jeunes talents, rassemblés chez nous pour l'occasion, feront leurs preuves devant le jury, jusqu'au 22 janvier: on imagine la tension qui les habite, au bout des intenses entraînements qui les ont mené jusqu'en Suisse.

Mais qui pourrait mieux comprendre leur impatience que Mathilde Gremaud? En 2016, cette jeune championne de ski participait, elle aussi, aux épreuves du JOJ, organisés à Lillehammer (Norvège). «C'était vraiment une superbe expérience, de partir à l'étranger, de rencontrer des gens, de participer à une compétition importante, raconte-t-elle dans une vidéo réalisée par l'équipe des JOJ. J'ai tellement aimé que je me suis dit que c'est cela que je voulais faire. Et j'ai continué.» Seulement deux ans plus tard, elle obtenait la médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Pyeongchang, devenant la plus jeune médaillée de l'histoire dans la discipline du ski freestyle.

Aujourd'hui, âgée de 19 ans (sa vingtième bougie sera soufflée en février), la Fribourgeoise se retrouve ambassadrice de l'événement qui a marqué le début de sa carrière internationale. Un rôle qui lui tient à cœur, ainsi qu'elle l'explique dans la même vidéo:

«J'aimerais pouvoir partager mon expérience personnelle avec les jeunes, leur donner envie de consacrer au sport... ou pas! Peut-être que je pourrais également les aider à revoir ce qu'ils espèrent de la vie. Car lorsque j'ai participé aux JOJ, en 2016, j'ai appris beaucoup de choses qui ont provoqué de petits "déclics" dans ma tête. [...] J'avais eu la chance de rencontrer quelques athlètes et aujourd'hui j'aimerais bien rencontrer quelques jeunes, afin de comprendre ce que le sport représente pour eux et essayer de les motiver encore plus.»


Retrouvez le programme complet des JOJ 2020 sur le site officiel de l'événement.

Reine des neiges et des airs

Sur son site officiel, la jeune femme se décrit comme étant une personne «passionnée, déterminée et simple». Et il n'est pas difficile de croire à ces deux premiers adjectifs, en la voyant voltiger dans les airs et atterrir avec virtuosité!

«J'ai toujours aimé le ski, depuis l'enfance, nous a-t-elle expliqué. J'en fais depuis l'âge de deux ans, grâce à mes parents. J'ai toujours aimé jouer dehors, sauter sur le trampoline, faire du vélo... toujours des sports un peu extrêmes!» L'amour pour le ski freestyle est arrivé plus tard, lorsque son cousin lui présente cette discipline. Le coup de cœur est immédiat:

«Avec mes amis, nous construisions des sauts avec des pelles à neige, dans notre petite station de la Berra (FR), jusqu'à ce que je commence à faire des compétitions.»

Très jeune, elle enchaîne alors les victoires, au niveau régional, puis national. Sa carrière s'étend au fil des concours. En 2016, elle rafle le titre de vice-championne suisse de Slopestyle et s'inscrit à l'école d'Engelberg, dans le canton d'Obwald, afin de marier sport et études sans négliger l'un ou l'autre. Dès l'année 2017, les compétitions internationales se multiplient, avec des passages aux Etats-Unis, au Canada et dans différents recoins de l'Europe. En 2018, aux Jeux Olympiques, ses efforts sont couronnés d'argent et son nom entre dans l'histoire mondiale du ski.

Aujourd'hui, Mathilde passe la majorité de son temps à l'étranger, saute d'avion en avion et vole de saut en saut: au moment de nous répondre par mail, elle se trouvait aux Etats-Unis, à peine rentrée de Chine. Cela fait partie du métier, bien qu'elle soit toujours comblée de bonheur, lorsqu'elle a l'occasion de dormir dans son propre lit, ainsi qu'elle l'affirme sur Instagram.

Son secret pour maintenir sa forme durant ces nombreux voyages? Se reposer un maximum, surtout lorsqu'elle doit faire face à un important décalage horaire. «Chaque séjour comporte beaucoup de temps mort qui me permet d'être calme et de penser. J'en profite pour me ressourcer, passer un peu de temps à la gym et c'est tout», résume-t-elle. Hors de question d'aller faire du tourisme, bien que la plupart des jeunes de son âge ne rêveraient que de cela.

«En général, je fais attention à dormir suffisamment et je maintiens mon énergie grâce à une alimentation simple, juste variée et équilibrée.» La recette du succès? De la discipline, une bonne dose de talent... et beaucoup, beaucoup de motivation!

De l'importance du «fun»

À l'aube de ses vingt ans, Mathilde ne souffre pas beaucoup du trac. L'adrénaline et l'appréhension font même partie des éléments qu'elle préfère, dans le ski freestyle:

«Avant le début d'une épreuve, je ne suis pas vraiment nerveuse. Je ressens plutôt de l'excitation, je me dis "Ah, je veux skier, c'est quand mon tour?!". La plupart du temps, je me réjouis de participer à la compétition et ça, c'est plus fort que la nervosité.»

Fusion d'énergie et de zen, la jeune femme possède un état d'esprit positif qui fait passer la passion et le plaisir avant tout le reste. C'est d'ailleurs cela qui lui permet de gérer la pression qui entoure inévitablement son métier, ainsi qu'elle nous l'explique:

«J'essaie toujours de voir le côté super fun de la chose, pour ne pas laisser la pression monter. Et si je ressens beaucoup de stress, j'essaie de prendre un instant pour me calmer et permettre au fun de reprendre le dessus. Cela fonctionne toujours, quand je stresse en pensant à une compétition, mais aussi lorsque je n'arrive pas à me concentrer en skiant.»

Voilà une devise que chacun de nous devrait adopter au quotidien, quelque soit notre passion!

Son message pour les jeunes sportifs

Alors, que dirait cette championne suisse aux jeunes sportifs qui rêvent d'une carrière telle que la sienne? «La réponse classique», plaisante-t-elle, avant d'ajouter:

«Je leur conseillerais de croire en leurs rêves, d'oser mettre toutes les chances de leur côté si c’est ce qu'ils veulent par-dessus tout, et de ne pas avoir peur de prendre des décisions.»

Jouer le tout pour le tout et foncer, ainsi que le fait Mathilde, à chaque fois qu'elle chausse ses skis devant les caméras du monde entier. Puisse l'état d'esprit de cette jeune ambassadrice porter chance aux athlètes des JOJ 2020.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E28: Comment digérer les bouleversements actuels

Dans un format réinventé pour respecter les mesures de sécurité, on vous parle des façons d'accepter et de s'adapter à la nouvelle réalité que nous impose le Coronavirus. Comme un petit «pep talk» motivant, nous vous relayons les conseils rassurants d'un expert, pour rester indulgents envers soi-même, en cette période bien particulière. 

Dans vos écouteurs

E27: Comment alcaliniser notre organisme pour booster notre forme

Certains aliments peuvent-ils vraiment rendre notre corps plus acide, et détériorer ainsi notre santé? Faut-il donc manger davantage d'aliments qui, au contraire, basifient notre organisme? Dans cet épisode dédié à l'alimentation, un micro-nutritionniste démêle le vrai du faux en ce qui concerne le régime alcalin et offre plusieurs pistes pour une alimentation optimale. (Spoiler: non, cela ne signifie pas qu'il va falloir bannir le chocolat!)

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina