Femina Logo

La star est une femme magnifique, une actrice reconnue, et une personne engagée en faveur des droits humains. Attention risque de spoilers!

On l’adore donc pour…

…son honnêteté et sa fraîcheur

Robin Wright ne fait pas ses 49 ans. Son secret? De la zumba et du Botox (parcimonieusement) avait-elle affirmé au «Telegraph» après avoir remporté un Golden Globe («House of Cards»). La danse-fitness «est la meilleure invention pour les femmes» selon elle, car l’actrice aime faire du sport mais s’ennuie très vite, or «avec la zumba, tu danses, tu bouges tes hanches.»
Lorsque le journaliste aborde le sujet du Botox, elle répond sans tergiverser: «Je ne pense pas que je puisse affirmer que tout le monde le fait, parce que je ne peux pas vraiment savoir, mais… c’est juste une toute petite piqûre deux fois par année. Je pense que la plupart des femmes se font injecter 10 unités, mais ça fige le visage et tu ne peux plus le bouger. C’est juste une dose, et seulement appliqué ici et là pour atténuer les rides… Ce n’est peut-être pas prudent de dire ça à un magazine? Mais je n’ai rien à cacher.»

…son élégance

Que ce soit sur les tapis rouges, lors d’interviews ou dans son dernier personnage de première dame, Robin Wright a la classe. Vous voulez connaître les 10 commandements style de Claire Underwood? C’est par ici!

…son rôle dans «House of Cards»

C’est surtout pour le caractère de son personnage, avant son allure vestimentaire que l’on admire Claire. À la fois femme de pouvoir et femme de l’ombre, elle illustre parfaitement la tension que certaines compagnes peuvent ressentir entre ambition personnelle et dévotion à leur moitié. Le personnage se fait également porte-parole des victimes de viol qui n’osent s’exprimer ou le font sur le tard, ce qui est tout à l’honneur des créateurs de la série. C’est donc avant tout une femme accomplie et on se réjouit qu’elle s’autorise enfin à être dans la lumière.

…son engagement humanitaire

Après avoir visité des centres d’accueil pour victimes de violence au Congo, elle s’est engagée avec la fondation «Enough». Elle a notamment participé au documentaire consacré aux survivants de viols à l’intérieur des régions marquées par la Deuxième Guerre dans le pays, «The Greatest Silence: Rape in the Congo». Elle a aussi arpenté «The Hill» et la Maison-Blanche, à l’image de Claire Underwood, mais cette fois afin d’impliquer les politiciens dans les ravages du conflit africain.

Voilà pourquoi on like Robin.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Dans vos écouteurs

E8: Mieux s'organiser, pour tirer le meilleur de chaque journée

Bullet journal, méthode d'Eisenhower, anticipation, quête de perfection... la coach Caroline Moix nous parle d'organisation, pour nous aider à accorder davantage de notre temps à ce que nous aimons vraiment.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.