Femina Logo

news people

Golden Globes 2019: les moments forts qu’il ne fallait pas manquer

Golden Globes 2019: les moments forts qu’il ne fallait pas manquer

Avec «Shallow», Lady Gaga a remporté le titre de la meilleure chanson.

© Getty

«Bohemian Rhapsody» crée la surprise

On croyait le prix le plus prestigieux, celui du meilleur film dramatique, joué d’avance. Tout le monde prédisait la consécration de «A Star is Born», le long-métrage signé Bradley Cooper. Mais c’est un autre film, lui aussi consacré à l’univers de la musique, qui est venu jouer les troubles fêtes. «Bohemian Rhapsody» a décroché la palme, tandis que Rami Malek, qui s’est glissé dans la peau du chanteur de Queen Freddie Mercury, a été sacré «meilleur acteur».

«Green Book», LE gagnant de la soirée

Le film de Peter Farrelly raconte l’amitié improbable qui lie Don Shirley, un célèbre pianiste de jazz afro-américain (Mahershala Ali), à un chauffeur d’origine italienne (Viggo Mortensen) durant la Ségrégation. Inspiré d’une histoire vraie, «Green Book: sur les routes du Sud» a raflé trois prix (meilleure comédie, meilleur second rôle pour Mahershala Ali et meilleur scénario». Dans son discours, Peter Farrelly a rappelé l’héritage de l’artiste:

Don Shirley a fini par créer son propre style de musique, qui résonne encore aujourd’hui. Quand je l’ai entendue, cette histoire m’a donné de l’espoir. Et je voulais partager cet espoir avec vous.

Lady Gaga au cinéma: une actrice est née

L’émotion de Lady Gaga

La chanteuse de 32 ans n’a pu retenir ses larmes au moment de recevoir le trophée de la meilleure chanson pour «Shallow», titre présent sur la bande originale de «A Star is Born». Elle a rappelé à quel point «être une femme dans l’industrie de la musique est difficile, c’est vraiment dur d’être prise au sérieux». Elle a terminé par «Bradley, I love you», remerciant ainsi celui qui lui a donné la chance d’être actrice pour la première fois. Ressemblant à s’y méprendre à Cendrillon, Lady Gaga portait une robe lavande signée Valentino ainsi que 5 millions de dollars de bijoux prêtés par Tiffany & Co.

Julia Roberts dit «stop» au cinéma

Le plus beau look du red carpet? Julia Roberts, flamboyante dans son ensemble signé Stella McCartney. Actuellement à l’affiche de la série «Homecoming», l’actrice de 51 ans ne tarit pas d’éloges sur cette industrie: «C’est tellement merveilleux que la télévision se développe de manière si riche et profonde, a-t-elle confié à «E!». Je n’ai jamais autant aimé la regarder.» Elle a ensuite déclaré, avec humour: «J’en ai terminé avec le cinéma!».

#MeToo, le grand absent

Il y a un an, le mouvement #MeToo était omniprésent lors de la cérémonie des Golden Globes. Toutes les actrices portaient des tenues noires et les discours étaient très engagés (n’est-ce pas Oprah?). Cette année, très peu de mots se sont révélés politiques et aucun signe de ralliement n’a été mis en place. Seules exceptions? Sandra Oh, présentatrice de la soirée, qui a avoué avoir bravé sa peur d’être sur scène pour pouvoir «assister au changement». Regina King, récompensée pour son rôle dans «Si Beale Street pouvait parler», a quant à elle tenu à mettre sur le tapis les inégalités qui perdurent à Hollywood. La comédienne de 47 ans s’engage désormais à les combattre:

Je vais utiliser ma boîte de production pour que, dans les deux prochaines années, 50% des films et séries soient l’œuvre de femmes. Je défie simplement ceux qui sont en position de force, pas seulement dans notre secteur mais dans tous les secteurs, de vous solidariser et de faire de même.

Mode: ce qui a changé en 2018

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.