Femina Logo

news société

GB: nouveau bébé royal = nouvelle règle de succession

Le 28 mars 2015, le gouvernement britannique annonçait la promulgation d'une loi mettant fin à une tradition de 300 ans de primogéniture masculine, après que l'Australie ait enfin entériné le changement. Conséquence: l'héritière ne pourra pas être délogée par d'éventuels petits frères de sa quatrième place dans l'ordre de succession au trône.

Devant elle se trouvent son grand-père Charles, son père William et son grand frère George. Les éventuels enfants de George la précéderont toutefois. Jusqu'ici, les princesses accédaient au trône par défaut, en l'absence d'un frère plus jeunes pour leur brûler la politesse.

La reine Elizabeth II, son arrière grand-mère, est ainsi montée sur le trône parce qu'elle avait une petite soeur mais pas de frère. Après des siècles de discussions pour mettre fin à cette inégalité, le changement a été précipité par le mariage du prince William avec Kate en 2011 et la perspective de naissances.

Au Royaume-Uni, le projet de loi a été voté rapidement par le Parlement. Mais pour entrer en vigueur, il devait être formellement avalisé dans chacun des 15 autres pays (parmi les 54 du Commonwealth) dont la reine est le souverain.

Cet «Acte de succession à la couronne 2013» s'appliquera de façon rétroactive aux enfants nés «après le 28 octobre 2011». Ce qui exclut par exemple des bénéficiaires la princesse Anne, 64 ans, deuxième enfant de la reine et du prince Philip. Dans l'ordre de succession au trône, elle se trouve derrière ses deux plus jeunes frères et leurs enfants.

Avant Elizabeth II, la reine Victoria a régné de 1837 à 1901, le plus long règne de l'histoire britannique jusqu'ici (63 ans). L'ont précédé sur le trône, la reine Anne (1702-1714), la reine Mary II (1689-1694), Elizabeth I (1558-1603), Mary I (1553-1558) et Mary, reine d'Ecosse (1542- 1567).

Le Royaume-Uni n’est pas le premier pays à moderniser ses règles de succession. La Suède, la Belgique, le Danemark, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Norvège l'ont fait avant lui. En revanche l'Espagne et Monaco accordent encore la primauté aux hommes.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.