Femina Logo

news société

Écouter trop de chansons de Noël nuirait à notre santé mentale

Loveactuallybillymack

Dans le mythique «Love Actually», le chanteur Billy Mac transforme son tube «Love is all around» en «Christmas is all around».

© DR

Ceux et celles qui fredonnent «All I want for Christmas» sous la douche risquent d'être horrifiés: selon une étude menée par le site américain «Consumer reports», une overdose de musique de Noël pourrait avoir des conséquences peu joyeuses sur notre humeur. La recherche a été menée en 2011, mais vient à peine de resurgir (sur le site «Inc»), et de créer un buzz légèrement interloqué sur la Toile, déjà envahie de sucres d'orge et de paillettes.

Et si ces chansons nous malmenaient, davantage qu'elles nous rendent guillerets? Elles provoqueraient en effet du stress chez 23% des Américains! En réalité, le fait d'écouter le même genre de musique durant une période déterminée entraînerait une sorte d'ennui cognitif, et finit par fatiguer notre cerveau qui n'en peut plus d'entendre sonner les grelots. En plus d'être éreintant, ce phénomène pourrait nous rendre (encore) plus stressés, comme l'expliquait la psychologue Linda Blair expliquait à «Sky News»:

«Cette musique peut nous donner le sentiment d’être enfermé: elle nous rappelle constamment que nous devons encore acheter des cadeaux, faire à manger, organiser des célébrations…»

Aussi l'experte souligne-t-elle l'épuisement que les refrains de Noël infligent aux personnes qui travaillent dans des magasins et grandes-surfaces, lieux bruyants où les CDs tournent en boucle toute la journée.

Au secours, mon cerveau sature!

Avant d'accuser directement la musique qui a rythmé notre enfance, réfléchissons plutôt à la folle quantité de Michael Bublé que nous consommons, en décembre (allez, avouez, il vous est déjà arrivé de fredonner «Jingle bells» trois semaines avant le réveillon!).

Victoria Williamson, experte en psychologie de la musique, expliquait au «Daily Mail» que notre cerveau réagit fortement à ce qu’il connaît bien:

«Les gens ont tendance à développer un grand attrait envers les choses qui leur sont familières, et auxquelles ils ont été fréquemment exposés.»

Ainsi, les premières fois que nous écoutons un chant de Noël, à l’approche des fêtes, celui-ci est capable de nous mettre immédiatement dans l’ambiance, et de susciter des sentiments positifs. Mais une fois que cette même chanson a été écoutée en boucle, elle créera des réactions négatives dans la cerveau.

Bon, voilà qui est clair comme de l'eau de roche: interdiction d'écouter Michael Bublé et Mariah Carey avant le 24 décembre!


A lire aussi:
Mettre ses décorations de Noël en avance nous rendrait plus heureux
Les 5 pubs de Noël 2017 qui nous ont émues aux larmes
Suisse romande: 5 lieux idylliques pour un afterwork de Noël

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina