Femina Logo

Politique américaine

Politique américaine: des discours toujours plus simples

Discours Congres US simples sentiments

Hormis un niveau de langage moins élevé, les discours ont aussi évolué. Ils ont fait place à plus d’expressions d’émotions, positives ou négatives, parfois au détriment d’arguments politiques. Et ce dans les deux partis.

© Doug Mills / GettyImages

Neuf cent cinquante-huit mille deux cent trente-sept. C’est le nombre de discours politiques prononcés au Congrès américain entre 1873 et 2010 qu’une équipe de recherche en informatique de la Kansas State University a passé au crible d’un algorithme.

Le but? Analyser leur évolution tant sur la forme que sur le fond. Grâce à leur arsenal informatique, les chercheurs ont pu déterminer que les interventions étaient devenues plus simples au fil du temps, notamment dans le niveau de langage utilisé, et ce depuis 1970. Une tendance que les auteurs mettent sur le compte de l’apparition de caméras pour filmer les séances en direct. Il s’agissait alors pour les parlementaires de vulgariser leurs propos puisqu’ils sortaient du cercle des experts pour toucher le grand public devant son écran.

Dans le vocabulaire, les références croissantes aux femmes ont elles aussi pu être mises en lumière dans un Congrès qui voit la présence des Congresswomen croître exponentiellement depuis les années 80.

A titre d’exemple, les termes renvoyant à la gent féminine sont cinq fois plus nombreux dans les années 2000 que dans les années 1870.

Sur le fond, les discours aussi ont évolué. Ils ont fait place à plus d’expressions d’émotions, positives ou négatives, parfois au détriment d’arguments politiques. Et ce dans les deux partis.

Le poids des mots, le choc des images

Point d’achoppement: le mandat du républicain George W. Bush, puisque les sentiments négatifs ont alors fortement augmenté dans les propos des parlementaires du parti démocrate. Une tendance qui s’inverse avec l’investiture de Barack Obama, avec des discours démocrates tout à coup plus positifs dans l’expression de leurs sentiments.

Mais depuis 2010, fin de la période analysée dans ladite étude, de l’eau a coulé sous les ponts. Et lorsque Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants, applaudit ironiquement Donald Trump à l’issue de son discours devant le Congrès américain en février 2019, elle a ajouté le poids de l’image aux sentiments que les mots du président lui avaient inspirés. Un geste qui vaut tous les discours en matière d’opposition aux simplifications politiques en vigueur sous l’ère Trump.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Fabienne vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina