Femina Logo

Après avoir accepté la démission de Taubira, le président de la République a nommé Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère. Voilà plusieurs jours que ce dernier était chargé de trouver une porte de sortie sur la déchéance de nationalité.

Si tout le monde s’interroge sur le timing, l’ex-ministre a justifié son départ en postant deux tweets sur son compte dans la foulée.

«Fière. La Justice a gagné en solidité et en vitalité. Comme celles et ceux qui s'y dévouent chaque jour, je la rêve invaincue.» Ce second message posté sur la Toile laisse entendre que le sujet de la déchéance n'est pas étranger au départ de l'ex-Garde des Sceaux. Christiane Taubira s’est entêtée ces dernières semaines à proclamer son opposition à la mesure.

«Je ne fais pas mystère du fait que oui, je pense que la déchéance de nationalité n'est pas souhaitable pour des Français binationaux parce que l'efficacité, je l'ai dit avant tout le monde (…) et le premier ministre en a convenu sans difficulté, est absolument dérisoire», avait-elle expliqué sur la chaîne d’information i-Télé.

Le chef de l'Etat français a exprimé «sa reconnaissance pour son action» et a salué «l'adoption du mariage pour tous», que Christiane Taubira aura défendu durant la première année du quinquennat de Hollande.

A lire aussi:
«Borders» de M.I.A: son coup de gueule face à l’immigration
Romaine Morard, notre Marie Drucker helvétique
Le Canada a inventé l’homme politique sexy

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.