Femina Logo

Miam!

Dao Nguyen, l’unique Suissesse de «Masterchef»

Dao lunique Suissesse de Masterchef Nathalie Guyon

La nouvelle saison de Masterchef met en avant «l’antigaspillage, la saisonnalité, l’écoresponsabilité et la valorisation des terroirs».

© NATHALIE GUYON

Excellente nouvelle pour les personnes friandes de concours culinaires télévisés: dès mardi 23 août 2022, après une interruption de sept ans, Masterchef revient sur France 2. Au menu de ce rendez-vous qui met en avant «l’antigaspillage, la saisonnalité, l’écoresponsabilité et la valorisation des terroirs»: des émotions, des recettes étonnantes, un jury prestigieux composé de Georgiana Viou, Yves Camdeborde et Thierry Marx ainsi que la présence du gratin de la gastronomie française, avec des invités comme Frédéric Anton, Alessandra Montagne, Simone Zanoni, Emeline Aubry, Fanny Rey ou Pierre Augé. Et bien entendu, des tas de surprises. Dont une qui ne manque pas de sel: la sélection de Dao Nguyen, une Genevoise qui savait à peine faire cuire un œuf il y a cinq ans!

La passion des concours

Du soleil dans les yeux et dans la voix, la quadragénaire, cadre supérieure, docteure en sciences pharmaceutiques de formation, raconte: «Depuis que je suis toute petite, je suis fanatique de concours parce que j’adore me défier en apprenant des choses, tous domaines confondus. Mais je dois avouer que la cuisine, c’était complètement improbable: je n’y trouvais pas d’intérêt et ça n’avait aucun sens pour moi. Et puis il y a une dizaine d’années, j’ai rencontré mon mari et ça a tout bouleversé!»

De fait, fin bec et cordon-bleu, Pasquale l’ouvre à la gastronomie. Tombée par amour dans la marmite, elle se met alors à étudier avec minutie la science des goûts, des textures et des cuissons, s’applique à apprendre des techniques puis, unissant ces deux passions, commence à participer à différents défis. Dont un qu’elle remporte en fin d’année dernière. Or, cette victoire-là, relayée sur Linkedin, lui vaut d’être repérée par la production de Masterchef: «Je reçois un mail qui me propose de participer à un jeu culinaire télévisé - sans me préciser duquel il s’agit!» Un peu méfiante, mais flattée, elle répond tout de même. Bien lui en prend puisque, fin février, la voilà à Paris pour le casting:

«On devait présenter notre plat signature - en l’occurrence un effiloché de bœuf avec une déclinaison de pommes de terre et de carottes. Je n’étais vraiment pas contente de moi: comme j’avais tout préparé à la maison et mis sous vide pour le voyage, c’était un peu sec!»

Une expérience intense

Visiblement, ce «ratage» ne trouble pas les jurés. Au contraire, ils trouvent son plat excellent. Trop, même: «Ils connaissaient Pasquale de réputation et m’ont donc demandé si ce n’était pas plutôt lui qui avait cuisiné!» Un brin vexée et piquée au vif, elle est d’autant plus motivée pour la deuxième épreuve - une improvisation autour d’un poisson et de légumes: «Est-ce que ça leur avait plu? Je l’espérais mais au fond, ça m’était égal: j’étais contente de ce que j’avais réussi à sortir et c’était le plus important pour moi!»

Un mois passe, le verdict tombe: les tournages commencent, elle est attendue dans 10 jours à Paris.

«Heureusement, mon directeur général s’est montré très compréhensif quand je lui ai expliqué que je serais loin trois jours si je ne dépassais pas les premiers éliminatoires, un mois si j’allais plus loin!»

Évidemment, suspense oblige, elle ne dit pas combien de temps son séjour a duré. Mais explique avec enthousiasme qu’il a été d’une intensité folle: «On était tous comme des enfants ébahis. C’était d’autant plus fort qu’on savait qu’au bout de trois jours, 50% des candidats seraient éliminés et qu’il fallait donner le meilleur de soi. En termes de stress, c’était dément!»

À quelques jours de la diffusion, que retient-elle de cette expérience? «Que du bonheur, rit-elle. Outre les liens formidables que nous avons créés entre concurrents, recalés ou pas, j’ai appris beaucoup de choses. Surtout, ça m’a donné confiance en moi, ça m’a montré que je pouvais improviser et réaliser des choses que je ne pensais pas être capable de faire.»

Autrement dit, elle a gagné. Quelle que soit la durée de son parcours… 

Masterchef, dès mardi 23 août 2022, à 21 h 10 sur France 2.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Saskia vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E87: Comment apaiser l'éco-anxiété

Dans vos écouteurs

E86: Comment mieux communiquer ses désirs, en couple

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné