Femina Logo

news people

«Chaque jour, il me disait que j’étais grosse»

«Chaque jour, il me disait que j’étais grosse»

Après des mois de souffrance, Marion Bartoli est parvenue à quitter cet ex toxique qui ne cessait de la dévaloriser.

© Getty

Marion Bartoli a traversé un véritable enfer. La joueuse de tennis française a raconté son calvaire dans une longue interview accordée à «L’Equipe». Elle y parle notamment de son ex, celui qui est parvenu à la briser durant les 18 mois qu’aura duré leur relation. En août 2013, la championne décide d’arrêter sa carrière. «J’étais la plus heureuse du monde, se souvient-elle. Puis j’ai rencontré mon ancien mec en mai 2014 et, tous les jours, il me disait que j’étais grosse. Tous les jours. Il voyait une fille mince dans la rue et il me disait: ‘Tu as vu comme elle est mince et belle.’ Ça ne m’a pas aidée.»

«Il m'a mise plus bas que terre»

La jeune femme de 33 ans a été prise dans un véritable engrenage: «Tous les jours, de façon insidieuse, il m’a mise plus bas que terre.» Mal dans sa peau suite à ces incessantes remarques, Marion décide de perdre du poids. Beaucoup trop de poids. En 2016, elle est disqualifiée du tournoi double dame senior de Wimbledon. La raison? Sa maigreur extrême. La presse parle alors d’anorexie, elle dément en affirmant avoir contracté un virus:

J’avais beaucoup maigri avant le virus en raison de mon ex qui m’avait fait vivre une vie d’enfer. C’était vraiment un connard absolu. Là aussi, j’ai beaucoup appris. En raison de ma personnalité, j’avais accepté des choses inacceptables. Je me disais ‘ce n’est pas grave’ et ça m’a totalement détruite. Je ne veux plus vivre cela.

«To the bone», le bouleversant film Netflix sur l'anorexie

Très affaibli, le système immunitaire de Marion ne parvient pas à combattre ce virus attrapé en Inde. «J’étais déjà extrêmement mince, voire maigre, mais je ne le voyais pas.»

Après 18 mois, Marion Bartoli est parvenue à se défaire de cette «relation toxique». Mais les séquelles sont encore bien présentes: «J’avais une joie de vivre immense au quotidien, explique-t-elle. Il a tout pris. Il l’a éteinte au fur et à mesure […] Je suis arrivée à partir, mais il m’a fallu du temps.»

Un retour (gagnant?) à la compétition

Désormais, la sportive française a repris du poids et regagné le chemin des courts de tennis. Elle s’entraîne quotidiennement plusieurs heures par jour, car elle retrouvera ses amies, Vénus et Serena Williams, le 7 mars 2018 au Madison Square Garden de New York pour une exhibition. Puis elle reviendra officiellement à la compétition le 21 mars lors du tournoi de Miami. «Si je reviens, c’est pour jouer des grands matchs sur de grands courts, ressentir ces émotions-là», conclut-elle. Bien entourée, la jeune femme est capable du meilleur. Et c’est tout ce qu’on lui souhaite.

«Sleeping Beauty Diet», le régime de tous les dangers

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina