culture

    «To the Bone»: le bouleversant film Netflix sur l’anorexie

    Interprété brillamment par Lily Collins, le long-métrage raconte le combat poignant de la réalisatrice Marti Noxon contre l’anorexie. Attention, Oscar en vue.

    Publié le 
    18 Juillet 2017
     par 
    Juliane Monnin

    Regardez la bande-annonce de «To the Bone» et pleurez. C’est ce qui nous est arrivé en découvrant cette production signée Netflix.

    L’histoire de «To the Bone»? Un sujet qui reste bien trop souvent tabou au cinéma, celui des troubles alimentaires en général et de l’anorexie en particulier. Une thématique encore «touchy» pour bon nombre de réalisateurs qui peinent à se risquer à l’exercice de la juste retransciption de vécus. (On notera cependant dans la même catégorie «Thin», «Black Swan» ou encore «L'engrenage de l'anorexie».)

    C’est en tout cas ce que semble avoir réussi avec succès Marti Noxon, du moins dans les premières images de «To the Bone» (disponible depuis le 14 juillet 2017 sur la plateforme du géant du binge-watching), des extraits qui nous ont littéralement donné la chair de poule.

    Lily Collins dans le rôle d’une jeune anorexique

    Afin de conter la propre histoire de la cinéaste, la British prête ses traits à Ellen, une jeune fille de 20 ans qui lutte contre l’anorexie. Envoyée par sa famille dans un centre spécialisé qui prône l’aide psychologique ciblée et entourée d’autres patients, Ellen va apprendre à se reconstuire et à guérir.

    Dans ce long-métrage, Lily Collins, comme Marti Noxon, parlent de leur souffrance du passé, les deux femmes ayant connu toutes deux de similaires troubles alimentaires. En réalité, «To the Bone» met en lumière des corps amaigris mais pas que. Il ne manque pas d’insufler une dose d’humanité aux moments tragiques vécus par ces adolescents et de l'empathie dans le traitement de l'anorexie comme une réelle maladie mentale.

    Une perte de poids qui fait polémique

    Aussi, pour les besoins du rôle, la frêle Lily Collins a dû perdre quelques kilos. Une expérience que l’on imagine difficile et traumatisante étant donné son passé d’anorexique.

    Malheureusement, cette difficulté était sans compter l’épreuve de la promotion du film. En effet, alors qu’elle était en plein comm’, l’actrice a révélé lors d’une interview donnée au magazine «The Edit», qu’elle a été «complimentée sur sa perte de poids». Un commentaire que la jeune femme a trouvé choquant, puisqu'elle-même dénonce le culte de la maigreur. Elle raconte:

    Je m'apprêtais à partir de chez moi un jour et quelqu'un que je connais depuis très longtemps, qui a l'âge de ma mère, m'a dit: «Oh, wow, regarde-toi!» J'ai essayé de lui expliquer et elle a continué: «Non! Je veux savoir ce que tu as fait pour en arriver là, tu es sublime!» Elle ajoute: Je suis montée en voiture avec ma mère et je lui ai dit: Voilà pourquoi le problème existe.

    Selon l’Anglaise, sa maman a eu beaucoup de soucis à visionner «To the Bone».

    La première fois qu’elle l'a vu, elle a été un peu choquée, a-t-elle expliqué. La seconde fois, à la fin, elle pleurait. Ça l’a vraiment blessée, je ne voulais pas qu’elle se sente responsable, elle est comme ma meilleure amie. Je pense que quand elle a vu le film elle m’a beaucoup reconnue dans le rôle d’Ellen. 

    Un message d’espoir pour les malades

    Il y a quelques jours, Lily Collins a partagé sur son compte Instagram des mots très touchants à propos de ce mélodrame qui n'a pas fini de faire couler de l'encre:

     

     

    Je suis plus qu'honorée de partager enfin avec vous la bande-annonce du film #ToTheBone, le plus personnel de mes projets. Merci à @MartinNoxon et à toute l'équipe pour m'avoir fait confiance. Je ne peux pas croire que le film sort dans moins d'un mois. C'est juste un avant-goût de ce qui se révélera, je l'espère, être un sujet qui nous concerne tous…

    Complexe, sensible, plein de justesse, on vous le dit, «To the Bone» sent l’Oscar à plein nez. Oui, encore faut-il qu’une production Netflix soit dans la sélection holywoodienne.

     

     

    Et vous, avez-vous vu le film? Vous a-t-il fait penser à la série phénomène «13 Reasons Why», du moins dans la façon dont il pourrait influencer (en bien ou en mal) les plus jeunes? Réagissez sur notre page Facebook Femina. On attend vos commentaires sur cette thématique qui ne laisse personne indifférent. 

    «To the Bone», de Marti Noxon, disponible sur Netflix.


    A lire aussi:
    Suisse: un foyer idyllique pour encadrer boulimiques et anorexiques
    Lily-Rose Depp raconte son combat contre l’anorexie
    Anorexie, boulimie: ces ados obsédées par leur poids

    A lire également
    La date de sortie de la série a été fixée au mercredi 5 juin 2019.
    O
    Un film hilarant et déchirant à la fois, qui prône l'amour de soi.
    O
    Deux ans après la diffusion du dernier épisode, HBO promet une suite retentissante... le 9 juin 2019!
    O