Femina Logo

Marlon est arrivé le 6 juillet 2017 dans la vie de Caroline Receveur. La jeune femme a choisi de prendre du temps pour sa famille avant de revenir sur son blog livrer le récit de son accouchement et des premiers mois de vie de son fils. Et comme à son habitude, elle a décidé de ne pas dissimuler les côtés moins glamour de cet événement si particulier et de raconter son vécu en toute transparence.

Caroline a fait le choix de ne pas mettre au monde Marlon par voie basse mais par césarienne. Consciente que cela puisse choquer, elle explique ainsi sa démarche: «Certaines femmes ont une peur bleue de la césarienne, moi au contraire j’étais rassurée de savoir que tout serait organisé, planifié et pris en main afin d’éviter au maximum de «mauvaises» surprises le jour J. Je souhaitais aussi que mon accouchement se passe sans stress et de manière moins violente pour le bébé – et pour moi.»

Caroline Receveur est devenue maman d'un petit garçon (et nous le présente en vidéo!)

Pas de visites autorisées

Après la naissance, qui s’est déroulée sans douleurs et sans problème, Caroline, Hugo (le papa du nouveau-né) et Marlon sont restés 4 jours à l’hôpital. Mais ils n’ont pas souhaité recevoir de visites à ce moment-là:

Pour moi, il était important et primordial que bébé ne soit pas stressé par des odeurs, des bruits, des bras qu’il ne connaissait pas, écrit-elle. Mettre au monde un bébé est effectivement magique pour les proches, mais la santé de mon bébé et son bien-être sont pour moi la priorité avant de faire les présentations.

De retour chez elle, la petite famille a fait appel aux services d’une nurse pour «aider les parents à se familiariser dans leur nouvelle vie avec bébé». Caroline a pris cette décision, car sa maman et ses beaux-parents sont éloignés géographiquement de son domicile. La blogueuse a ainsi pu s’appuyer sur cette personne de confiance pour se remettre rapidement au travail, car «en tant que chef d’entreprise, je ne peux pas m’arrêter de travailler comme bon me semble». Elle encourage par ailleurs ses lectrices à s’entourer de personnes de confiance et à demander de l’aide pour privilégier «le bien-être et la sérénité au sein de la famille».

Caroline Receveur a également fait le choix de ne pas allaiter Marlon. La jeune femme de 30 ans n’a pas eu l’impression que la connexion avec son fils serait plus forte en lui donnant le sein. Elle explique aussi que son métier ne lui permet pas de nourrir son bébé à la demande et, enfin, son désir d’impliquer pleinement le papa dans la vie du nouveau-né.

Sans tabou, Caroline Receveur se confie sur ses premiers mois de grossesse difficiles

Stop aux jugements!

Suite à cette publication, Caroline a reçu une pluie de commentaires négatifs, qui jugeaient sa façon de donner naissance, d’être mère, de nourrir son fils. Plusieurs pointaient du doigt le fait qu’engager une nurse demandait un budget très conséquent. Les décisions de recourir à une césarienne de confort et de ne pas allaiter étaient également controversées. Dans un second billet, publié quelques jours plus tard, elle explique avoir eu envie de tout arrêter:

À quoi bon partager si le but de certaines personnes est de vous détruire alors que vous ne prônez rien et n’incitez à rien?

Puis la jeune femme a pris le temps de réfléchir, a compris qu’elle dérangeait, car elle ne faisait pas les choses comme tout le monde. «Je ne suis pas parfaite, aucune maman n’est parfaite, écrit-elle. Nous sommes humaines et nous faisons des choix, que nous pouvons partager et sur lesquels nous pouvons échanger, mais jamais être jugées.»

Interview: Caroline Receveur, la gourou détox

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina