Femina Logo

Âgée d’à peine 23 ans, Cara Delevingne était devenue la coqueluche des créateurs. Depuis l’âge de 18 ans, la jeune femme aux grands yeux verts et aux sourcils fournis défilait pour les plus grands, mais aujourd’hui, tout est fini. A l’affiche du film «La Face cachée de Margo» et en juin prochain dans «Suicide Squad», l’ex-mannequin a décidé de se consacrer pleinement à sa nouvelle activité d’actrice.

Une sensation de vide

Lors de son entretien, la star a expliqué qu’elle «ne travaillerait plus dans la mode», car son expérience dans cet univers lui avait fait ressentir comme un «vide intérieur». «Les défilés ne m’ont pas fait grandir en tant qu’être humain et j’ai en quelque sorte oublié à quel point j’étais jeune. Je me sentais tellement vieille» a-t-elle confié.

Mal dans sa peau le jeune mannequin a alors développé du psoriasis, une maladie inflammatoire de la peau. Des plaques de peau se détachant de son visage, ont nécessité des heures de maquillage avant chaque défilé. «Les gens mettaient des gants et ne voulaient pas me toucher parce qu’ils avaient l’impression que c’était la lèpre ou un truc dans le genre» a-t-elle raconté.

De trop jeunes filles sur les podiums

Cara a également abordé la pression que le milieu de la mode fait subir aux jeunes mannequins. Elle a notamment abordé le fait que l’on demandait très souvent aux modèles de prendre des positions sexuelles et qu’en tant que petite nouvelle dans le mannequinat elle n’avait pas le droit de dire oui ou non à des positions suggestives.

«Je suis un peu féministe et cela me rend malade. C’est horrible et dégoûtant. Il s’agit de jeunes filles. On commence très jeune et l’on est sujette à des choses pas très agréables» explique-t-elle. Elle ajoute également qu’«il y a des photographes hommes qui choisissent ce métier uniquement pour photographier des jeunes filles».

Totalement investie dans sa nouvelle activité d'actrice, l’ex-mannequin confie: «Je suis bien plus forte qu’avant et je crois que le mannequinat, la vie, le rejet et tout le reste étaient une préparation. Et maintenant que je fais ça, je suis la personne la plus heureuse du monde».

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina