Femina Logo

news mariage

Bague de fiançailles: le retour aux sources

Il suffit de jeter un oeil sur les réseaux sociaux pour le constater: le look général du mariage change. Fini la robe meringue, place à une simple robe romantique, comme celles que propose la créatrice française Delphine Manivet. Exit le chignon tiré à quatre épingles, on se contente d’une couronne de fleurs des champs dans les cheveux. Dans la même idée, c’est une ferme bucolique qui accueille les festivités, plutôt qu’un lieu guindé. Tous ces aspects traditionnels de la cérémonie et de l’engagement tendent à s’assouplir. On souhaite ainsi moins être dans le paraître, et davantage dans le partage avec sa famille ou ses amis.

Des diamants, encore et toujours

La bague de fiançailles accompagne cette tendance, mais elle est loin d’être passée à la trappe. Forme contemporaine ou classique, le choix est désormais plus large, mais une chose est sûre: les diamants sont toujours éternels. D’après une récente étude réalisée par De Beers concernant le rapport de la génération Y aux diamants, cela va aussi dans ce sens. Contrairement aux idées reçues, cette génération (15-34 ans) ne se désintéresse pas de cette matière. D’ailleurs la demande, en volume comme en valeur, est restée stable depuis les années 80. Cette pierre arrive même très haut dans wish-list de cadeaux que cette tranche d’âge aimerait recevoir un jour.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la génération Y partage également avec les anciennes générations certaines valeurs sur l’amour, la famille et le mariage. Même si cela se manifeste plus tard dans leur vie que leurs aînés, tout comme la maturité financière.

Les traditions restent

Si ce symbole d’engagement est toujours aussi fort, comment se passe son choix pour un couple? Est-ce que c’est toujours le futur fiancé qui fait une demande de mariage avec une bague à la clé? Ou est-ce la future fiancée qui la choisit elle-même? «La bague de fiançaille est quelque chose d’important dans le couple. Chez moi, ce sont exclusivement les hommes qui viennent, je n’ai jamais fait une bague en présence de la future mariée», explique Fabienne Fryba, créatrice de la marque Avinas.

Certains m’appellent chaque semaine et me demandent si je peux leur envoyer des photos de leur pièce en cours de fabrication. Ils s’impliquent énormément dans le processus.

Ce sont généralement des couples entre 25 et 35 ans qui s’engagent dans un premier mariage et qui veulent marquer le coup en offrant une bague qui corresponde parfaitement à leur moitié. Dans cette optique, la valeur du bijou passerait presque au second plan. Fabienne explique: «Les couples dans cette tranche d’âge ont quand même un certain pouvoir d’achat. En général, ils n’ont pas d’enfants, ils sont aussi plus insouciants à cet âge et ils sont dans une période où ils ont envie de plaire à l’autre.»

Fini le bling-bling, place au sur-mesure

La bague de fiançailles est aussi une extension de son histoire d’amour plutôt qu’un bijou d’apparat. «Ils cherchent le côté manufacturé dans la bague de fiançailles, parce qu’ils mettent ça en lien avec leur histoire personnelle. Ils aiment bien que ce soit rattaché à une pièce unique. Ils aiment cette symbolique. Et c’est également une façon de se démarquer», raconte Noémie Arrigo, créatrice de la marque Bijoux Coquette. Avec l’évolution des codes, les fiançailles ne se font plus pour les familles des futurs mariés, mais pour les deux amoureux. Il y a donc cette idée de lien précieux. «C’est le diamant pour soi-même, avec l’idée d’éternité et de préciosité, mais sans être dans le bling-bling», précise Noémie Arrigo.

Le trend va donc clairement vers des modèles sur-mesure. «Toutes ces histoires de couples me plaisent énormément, et je trouve ça magnifique de faire partie de ce moment hyper important et très émotionnel, de pouvoir créer quelque chose pour quelqu’un, en sachant que cette personne va porter ma création pendant toute sa vie. Je mets tout mon coeur dans chaque bague que je fais», raconte Fabienne Fryba. Finalement, qu’importe la bague, pourvu qu’on ait l’amour.


A lire aussi:
Vidéo: 100 ans de robes de mariée en 3 minutes
Une première collection de robes de mariée pour Viktor & Rolf
10 maquillages de mariée repérés sur les podiums

Bague Teardrop en or rose et diamants, Diane Kordas.
1 / 13

Bague Teardrop en or rose et diamants, Diane Kordas.

© Dianekordasjewellery.com
Bague Pear Cut en or blanc et diamants, Avinas Diamonds.
2 / 13

Pear Cut en or blanc et diamants, Avinas Diamonds.

© Avinasjewelry.com
Bague en or rouge et diamants, Bijoux Coquette.
3 / 13

Bague en or rouge et diamants, Bijoux Coquette.

© Bijouxcoquette.com
Bague Sabia en or rose et diamants, Pomellato.
4 / 13

Bague Sabia en or rose et diamants, Pomellato.

© Pomellato.com
Bague White Noise en or rose et diamants, Repossi.
5 / 13

Bague White Noise en or rose et diamants, Repossi.

© Repossi.com
Bague en or jaune et aventurine, Wwake.
6 / 13

Bague en or jaune et aventurine, Wwake.

© Wwake.com
Bague Serti sur Vide en or blanc et diamants, Repossi.
7 / 13

Bague Serti sur Vide en or blanc et diamants, Repossi.

© Repossi.com
Bague Plein de Lune en or jaune et diamants, Sophie Bille Brahe.
8 / 13

Bague Plein de Lune en or jaune et diamants, Sophie Bille Brahe.

© Sophiebillebrahe.com
Bague Marquise Cut en or blanc et diamants, Avinas Diamonds.
9 / 13

Bague Marquise Cut en or blanc et diamants, Avinas Diamonds.

© Avinasjewelry.com
Bague T Wire en or rose et diamants, Tiffany & Co.
10 / 13

Bague T Wire en or rose et diamants, Tiffany & Co.

© Tiffany.com
Bague en or jaune et diamants, Wwake.
11 / 13

Bague en or jaune et diamants, Wwake.

© Wwake.com
Bague en or rouge et diamants, Bijoux Coquette.
12 / 13

Bague en or rouge et diamants, Bijoux Coquette.

© Bijouxcoquette.com
Bague Twins en or blanc serti de diamants, Messika.
13 / 13

Bague Twins en or blanc serti de diamants, Messika.

© Messika.com

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.