Femina Logo

news people

Avril Lavigne se confie sur sa maladie de Lyme

Gettyimages 454586983 0
© Getty

L'artiste a expliqué la difficulté du diagnostic et on imagine comme le dénouement a dû être pénible et long, «J'ai vu les plus grands spécialistes et les meilleurs médecins. Ils sortaient leurs ordinateurs et ils me disaient, 'Syndrome de fatigue chronique, 'pourquoi tu n'essaies pas de sortir du lit, Avril et de jouer du piano?' ou 'Est-ce que tu es déprimée?'.»

La maladie dont elle souffre est difficile à déceler aussi, elle confie encore: «C'est ce que les médecins font avec beaucoup de leurs patients qui ont la maladie de Lyme. Ils n'ont pas de réponses donc ils leur disent, 'vous êtes fous'.»

Rappelons que la borréliose de Lyme est une maladie infectieuse transmise par les piqûres de tiques. Elle peut avoir de graves conséquences si elle n'est pas traitée au premier stade, cette maladie peut à terme affecter des organes humains et finalement conduire à des handicaps physiques et mentaux. Des séquelles et rechutes sont possibles.

Avril Lavigne n’a pas oublié de remercier son public pour son soutien lors de son alitement prolongé: «J'ai regardé toutes les vidéos des fans et j'ai fait exactement ce que je suis en train de faire maintenant. J'ai pleuré. (…) Je sais que c'est stupide, mais j'ai vraiment senti le soutien de mes fans pendant le processus.»

La note d’espoir – sa remise sur pieds - devrait arriver à temps pour les Jeux olympiques spéciaux (réservés aux athlètes handicapés mentaux) le 25 juillet prochain à Los Angeles. Elle doit participer à la cérémonie d’ouverture. «Pour moi, c'est une seconde vie qui commence. Je veux sortir de cette épreuve et vraiment faire ce que j'aime. Je suis si excitée par ce qui va se passer après cette expérience.»

Cette interview donnée à ABC est la première fois qu’Avril Lavigne parle de sa mésaventure depuis la révélation de ses symptômes en avril 2015 à «People»: «Je ne pouvais plus respirer, je ne pouvais plus parler et je ne pouvais plus bouger. Je pensais que j'allais mourir.» On lui souhaite un bon et total rétablissement!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina