Femina Logo

Lors de la 88e cérémonie des Oscars qui s'est tenue le 28 février 2016, la réalisatrice pakistanaise Sharmeen Obaid-Chinoy a reçu l'Oscar du meilleur court métrage documentaire pour son film «A Girl in the River: The Price of Forgiveness» (Une fille dans la rivière: le prix du pardon). Le film, raconte le triste sort de Saba Qaiser, jeune pakistanaise de 18 ans qui a vécu l'enfer: son père et son oncle lui ont tiré dessus avant de la jeter dans la rivière laissée pour morte. Aussi impensable que cela puisse paraître, c'est pour s'être mariée par amour, «déshonorant» ainsi sa famille, que la jeune fille a vécu cet enfer. Miraculeusement, Saba a survécu.

La réalisatrice de ce court métrage destiné à dénoncer l'impunité incompréhensible dont jouissent les auteurs de «crimes d'honneur» avait déjà été récompensée en 2012 pour «Saving Face» qui dénonçait les attaques à l'acide. Lors d'une interview pour «The Guardian», Sharmeen Obaid-Chinoy raconte: «le problème avec les crimes d'honneur c'est qu'ils sont considérés comme étant du domaine de la sphère privée (de la maison). Les gens étouffent l'affaire: un père tue sa fille et personne ne réagit, personne ne porte plainte. la victime reste sans nom et sans visage et on en entend jamais parler (...) ce film est un moyen de mettre les faits au grand jour, de développer une discussion nationale, de dire que c'est un crime, ça n'a rien à voir avec l'honneur, c'est un meurtre prémédité et de sang-froid».

To all those who champion for a just society for women! #oscars2016

Une photo publiée par Sharmeen Obaid Chinoy (@sharmeenobaid) le

Des faits qui rappellent que ces crimes sont bien réels

Au lendemain des Oscars, une jeune fille se faisait tuer par balle par son père à Lahore, Pakistan. Komal Bibi, 18 ans a été abattue par son père pour avoir refusé de lui dire où elle se trouvait durant les cinq heures précédant le drame. «Le père s'est enfui après avoir tué sa fille, et la police le recherche. Il semble qu'il s'agisse d'un meurtre d'honneur» a indiqué un responsable de la police locale à l'AFP.

La bande-annonce du documentaire «A Girl in the River»


A lire aussi:
Violence urbaine: et si je devenais un héros?
«Still Not Asking For It»: des photos en noir et blanc pour dénoncer les violences conjugales

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina