Femina Logo

On nous répète sans cesse que les standards de beauté portés par la pub, la mode et les magazines ne sont pas la réalité, mais, parfois, on a de la peine à s’en souvenir.

Amy Hermann, une artiste australienne basée à Adelaïde, a créé un projet afin que chaque femme se rappelle que sous son corps, elle est unique. Son objectif est de faire poser une centaine de femmes en lingerie, que leurs corps soient gros, vieux, minces, tatoués ou encore marqués de cicatrices.

A travers «Underneath… We Are Women», l’artiste veut que les volontaires posent en détournant les codes des magazines féminins afin de lutter contre le «body shaming».

«En dessous nous sommes… jeunes, grosses, grandes, trans, maigres, handicapées, nous sommes mères, petites, pleines de cicatrices et vieilles. Nous sommes toutes les étiquettes que la société a créées pour nous. Mais si je vous disais qu’en dessous, je suis déterminée, tenace, forte, capable, résiliente… vous me verriez différemment. Sous les étiquettes, nous sommes toutes des femmes», explique Amy Hermann. D'ailleurs, sur chaque photo, une phrase avec le ressenti de la femme en train de poser est inscrite. «Je suis déterminée», «Je suis forte»...

Lancée via un site de crowdfunding, sa page intitulée «Pozible» a déjà récolté plus de 3000 dollars pour financer le projet.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.