Femina Logo

Depuis l’enfance, nous entendons toutes sortes de conseils, bien souvent sous forme de commandements, pour avoir de beaux yeux en pleine santé. Mais détiennent-ils une once de vérité ou proviennent-ils de l’imaginaire collectif? Afin de répondre une bonne fois pour toutes à ces questions, nous avons rencontré Pierre-André Gobet, directeur de Santé Vision (Lausanne) et Goran Jankovic, optométriste responsable.

1. Des carottes tu mangeras.

Qui n’a jamais entendu ce commandement sortir de la bouche de ses parents? Pour ma part, j’y ai eu le droit et j’y ai même cru (comme une carotte). Nos deux experts de la vision affirment un fond de véracité à ce mythe, pour les valeurs nutritives que comportent ce légume. Les vitamines sont importantes pour garantir un bon fonctionnement de l'oeil (spécialement la vitamine A). Toutefois, le fait de manger 6kg de carottes ne permettra pas d'éliminer une myopie ou une hypermétropie existante.

A retenir: Les vitamines sont bonnes pour les yeux, comme pour le reste de notre corps.

2. Loin de la télévision tu te tiendras.

Selon notre spécialiste en optométrie, Goran Jankovic, ce commandement n’aurait pas vraiment de sens. Bien qu’il tienne à nuancer ses propos («je ne suis pas parole d’évangile» s’exclame-t-il), il explique que les problèmes de vue sont d’origine anatomique et qu'il serait faux d'affirmer de manière dogmatique que le simple fait de se tenir près de la télévision peut expliquer l'apparition ou la progression d'une myopie ou d'une hypermétropie. Par contre, cette «mauvaise» habitude demandera un effort à nos yeux et pourra amener de la fatigue oculaire. Nos deux experts aiment amener la comparaison avec le sport: en restant assis toute la journée, on aura beaucoup de difficultés à entreprendre un marathon.

A retenir: Se tenir près de la télévision ne dégrade pas la vue.

3. Avec un bon éclairage tu liras.

Les explications liées à ce mythe rejoignent le mythe précédent. En lisant avec un éclairage faible, on devra fournir plus d’efforts, ce qui sera susceptible d’entraîner de la fatigue oculaire. Mais une nouvelle fois, cette habitude ne provoquera pas l’apparition ou la progression d’un défaut de la vision.

A retenir: Les habitudes de vie peuvent favoriser un certain confort oculaire, mais en aucun cas, expliquer à elles seules des défauts de la vision.

4. Les lunettes tu éviteras.

Le port de lunettes dégraderait davantage notre vision. En ne mettant pas de lunettes, on entraînerait nos facultés visuelles, ce qui éviterait le développement de troubles de la vue ou l’aggravation du trouble déjà présent. Ce commandement est lié avec l’idée de plus en plus répandue que la gymnastique oculaire pallierait les problèmes de vue et aiderait à les prévenir face à l’utilisation d’écrans toujours plus importante. Selon nos spécialistes, la gymnastique oculaire ne permettrait pas l'inévitable. Car les troubles de la vision détiennent une origine anatomique et scientifique: avec toute notre bonne volonté et tous les exercices recommandés suivis à la lettre, on ne peut raccourcir son œil trop long (dans le cadre de la myopie) ou trop court (dans le cadre de l’hypermétropie). D’ailleurs, nos experts ajoutent que si nous sommes de plus en plus confrontés à des troubles de la vue, c’est parce que nous sommes aujourd’hui face à de nouvelles situations, inconnues autrefois mais dont le mécanisme exact reste à ce jour inexpliqué.

A retenir: Les troubles de la vue ont une origine anatomique.

5. De la gymnastique oculaire tu feras.

Comme expliqué ci-dessus, la gymnastique oculaire ne peut résoudre des problèmes d’ordre anatomique qui sont irrémédiables. D’une fois qu’on est myope ou hypermétrope, on le reste et cela ne disparaît pas avec l’apparition de la presbytie qui est elle d'origine physiologique: avec l’âge, on perd la capacité de zoomer. «Vous n’allez pouvoir intervenir sur aucun vice de réfraction» nous explique Goran Jankovic, spécialiste en optométrie, si ce n’est par le port de lunettes, de lentilles ou par le biais de la chirurgie réfractive qui permet aujourd'hui la correction de tous ces défauts.

A retenir: La gymnastique oculaire est une perte de temps.

6. La même vue que tes parents tu auras.

Effectivement, les problèmes de vue comportent une composante génétique, mais ce ne serait pas toujours le cas. Ainsi, ce n’est pas parce que nos parents ont une myopie que l’on sera myope et si nos parents ne souffrent d’aucun problème de vue, on ne sera pas à l’abri pour autant.

A retenir: La génétique a une influence mais ne permet pas d’être déterministe.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.