Femina Logo

santé

Le resto n’est pas plus sain que le McDo

Le resto n’est pas plus sain que le McDo
© Pinterest

A midi, vous préférez manger au restaurant plutôt que dans un fast-food parce que vous croyez vous nourrir ainsi plus sainement? Pas sûr que vous fassiez un bon calcul. Selon une étude publiée dans la revue «European Journal of Clinical Nutrition», les menus complets (entrée-plat-dessert) des restaurants classiques sont aussi déséquilibrés que ceux de la restauration rapide. Seules solutions pour maintenir son poids de forme: rentrer manger à la maison ou se préparer sa lunch-box.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les bilans de santé de 18'098 Américains entre 2003 et 2010, en tenant compte des apports caloriques quotidiens et de vingt-quatre paramètres de nutrition. Résultat: qu’on le consomme dans un établissement classique ou dans un fast-food, un menu complet apporte entre 180 (pour le resto) et 190 calories (pour le McDo) de plus qu’un repas pris à la maison. A raison de cinq repas de midi par semaine, à la fin du mois ce sont au moins de 3600 calories supplémentaires qu’on ingurgite. Soit la valeur énergétique d’un demi-kilo de graisse…

Trop de gras et de sel

Côté consommation de graisses, ce n’est guère mieux. Dans un fast-food, un menu apporte 10,61 grammes de lipides de plus qu’un repas maison, et 9,58 dans un resto traditionnel. Il comporte plus de graisses saturées (+3,49 grammes pour le fast-food, + 2,46 grammes pour le resto) et de cholestérol (+ 10,34 milligrammes pour le repas de type McDo et 57,90 milligrammes au resto). Pour la consommation de sel, c’est encore pire: 97,47 grammes supplémentaires au fast-food et pas moins de 411,92 milligrammes de plus au resto classique!

Rappelons qu’un régime trop riche en graisses saturées, cholestérol et sel a des incidences sérieuses sur la santé puisqu’il augmente le risque de maladies-cardiovasculaires. En 2013, une étude internationale impliquant 488 scientifiques de 50 pays différents a ainsi conclu que l’excès de sel dans notre alimentation serait responsable de 2,3 millions de morts chaque année dans le monde.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.