Femina Logo

Ces aliments, qu'on retrouve aussi dans les viandes grasses, les fromages ou la "junk food" et qui sont responsables de surpoids et d'obésité ont en commun de contenir des triglycérides ou corps gras d'origine nutritionnels.

Ils agissent aussi sur une zone de notre cerveau qu'est le "circuit de la récompense" en contrôlant la motivation et le plaisir à manger. Un circuit au fonctionnement similaire à celui qu'on retrouve dans la prise de drogues dures, selon les conclusions d'une équipe de chercheurs de l'Unité Biologie fonctionnelle et adaptative de l'Université Paris Diderot.

Leurs travaux, publiés dans la revue Molecular Biology, se sont intéressés au rôle-clé de la lipoprotéine lipase, une enzyme qui se trouve au cœur de cette zone de récompense du cerveau et qui sert à décomposer les triglycérides alimentaires.

Pour mieux comprendre cette notion d'aliment plaisir, il leur a fallu décrypter son mécanisme cérébral. Les chercheurs ont pour cela travaillé sur des souris à qui ils ont fait subir plusieurs tests.

Après avoir injecté de faibles quantités de lipides dans le cerveau des rongeurs, ils ont pu constater une baisse de leur motivation à accomplir une tâche afin d'obtenir une récompense et une alimentation équilibrée entre les deux sources proposées : aliments gras et aliments simples, comme si elles semblaient "satisfaites".

Les scientifiques ont ensuite éliminé cette enzyme spécifique aux triglycérides en réduisant son gène codant et ont pu observer le comportement inverse : les souris montraient une motivation accrue à obtenir une récompense et se tournaient vers une alimentation plus riche en graisses. La suppression de cette enzyme entrainerait l'obésité selon les chercheurs.

"A taux soutenus de triglycérides, le cerveau s'adapte pour obtenir sa récompense, de façon similaire aux mécanismes observés lors de consommation de drogues", expliquent ces derniers.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina