Femina Logo

santé

L’anesthésie est néfaste pour le QI des enfants

Pratiquer une anesthésie générale sur les enfants de moins de 4 ans aurait un effet néfaste sur leurs capacités cognitives. C’est la conclusion alarmante d’une étude publiée dans la revue «Pediatrics», dont «Le Figaro» se fait l’écho. Selon les chercheurs, chez les très jeunes patients, la narcose diminuerait les aptitudes d’apprentissage, le quotient intellectuel et entraînerait une baisse de densité de la matière grise dans les régions postérieures du cerveau.

Les scientifiques du Cincinnati Children’s Hospital Medical Center (Etats-Unis) se sont penchés sur le cas de 106 jeunes de 5 à 18 ans aux profils socio-économiques similaires. La moitié d’entre eux avaient subi une intervention chirurgicale avant l’âge de 4 ans tandis que l’autre n’avait pas d’antécédents chirurgicaux. Après leur avoir passer une série de test, les chercheurs ont constaté des résultats moins bons chez les enfants ayant subi une opération nécessitant une anesthésie générale avant l’âge de 4 ans, se matérialisant par une baisse de 5 à 6 points du Q.I.

D’autres méthodes

Pour Andreas Loepke, responsable de l’étude et anesthésiste à l’hôpital pour enfants de Cincinnati, les résultats de l’étude pourraient permettre d’envisager, à terme, des alternatives. «Nous pourrions certainement envisager d’autres méthodes, y compris l’hypnose, pour les procédures les plus indolores, déclare-t-il. Cependant, je ne pense pas que la grande majorité des procédures se prêtent à ces techniques. Pour les interventions complexes, l’approche la plus sage serait de doser au plus juste la quantité de produit et de privilégier les anesthésies locales.»

Taux de mortalité bas

Le médecin se veut toutefois rassurant: «Il n’y a aucune raison de paniquer. Apporter des changements drastiques dans la prise en charge anesthésique, pourrait causer plus de mal que de bien.» Et de rappeler que la sédation est une pratique très sûre, dont le taux de mortalité reste très bas.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina